SOCIéTé  |     FAITS DIVERS  |    

Crash d’un avion ukrainien à destination de la Guinée équatoriale

Par guineaecuatorialpress.com - 03/09/2014

D’après l’annonce faite par l’agence algérienne APS, un avion civil ukrainien se serait écrasé, le 30 août dernier, à 2h40 du matin, près de Tamanrasset

 

Après une escale technique à l’aéroport de cette ville, l’appareil de type « Antonov 12 » aurait terminé sa course dans une zone montagneuse située à une quinzaine de kilomètres plus au sud. Un équipage de sept Ukrainiens était à bord de cet avion à destination de la Guinée équatoriale. Les opérations de recherche, lancées dès ce matin, ont permis de retrouver des débris de l’appareil et trois corps entièrement calcinés. « Les équipes de secours n’ont malheureusement relevé aucun survivant sur les lieux du crash », a annoncé le ministère algérien des Transports. Les recherches sont toujours en cours.

Selon le journal algérien El Watan, le site du crash se trouve près de la petite ville de Tagrembaït, à 15 km au sud de l’aéroport de Tamanrasset. Selon le même communiqué ministériel, l’avion « a perdu contact avec la tour de contrôle de l’aérodrome de Tamanrasset trois minutes après son décollage ». L’appareil, qui transportait des équipements pétroliers, assurait un vol cargo à partir de l’aéroport Prestwick de Glasgow (Ecosse, Royaume-Uni) vers Malabo (Guinée équatoriale), avec plusieurs escales techniques dont les aéroports de Ghardaïa et Tamanrasset, précise le ministère.

 


© air-journal.fr
Crash d’un avion ukrainien à destination de la Guinée équatoriale
Une commission d’enquête et une cellule de crise ont été mises en place au ministère des Transports pour « déterminer les raisons du crash de l’avion-cargo ukrainien survenu samedi à l’aube au sud de l’aéroport de Tamanrasset », a indiqué le ministre des Transports, Amar Ghoul. Cet accident intervient un mois après le crash de l’avion d’Air Algérie au Mali, le 24 juillet dernier. A bord de l’appareil se trouvaient 116 personnes, dont 54 Français, toutes décédées dans le crash.

La Guinée équatoriale achète régulièrement d’anciens avions militaires à l’Ukraine. En 2005, c’est un Antonov de la compagnie aérienne guinéenne Equatair qui s’était écrasé à Baney, à 30 km au sud de Malabo, provoquant la mort de ses 55 passagers. En avril 2008, un Antonov 32 des forces aériennes de Guinée équatoriale qui avait décollé de Bata avait raté son atterrissage sur le petit aéroport de l’île d’Annobón, causant la mort de 13 personnes.

Malgré les grands progrès réalisés ces dernières années, le transport aérien en Afrique n’a pas encore totalement résolu le problème de la sécurité : En effet, selon les données 2010 de l’Association internationale du trafic aérien (AITA), l’Afrique enregistre un taux d’accidents quatre fois supérieur à la moyenne mondiale. Ainsi, près de 18% des accidents aériens et 37% des accidents mortels ont lieu sur le continent, pour seulement 3% du trafic mondial.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués