NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     AFRIQUE  |    

Le Burundi courtisé par des candidats à la présidence de la Commission de l’UA

Par Panapress - 18/11/2016

Le chef de l’Etat kenyan, Uhuru Kenyatta, a dépêché mardi à Bujumbura, le ministre de la Défense, Raychelle Omamo, auprès du président burundais, Pierre Nkurunziza

 

Le chef de l’Etat kenyan, Uhuru Kenyatta, a dépêché mardi à Bujumbura, le ministre de la Défense, Raychelle Omamo, auprès du président burundais, Pierre Nkurunziza, pour lui demander un soutien politico-diplomatique à la candidate kenyane et actuelle ministre des Affaires étrangères, Mme Amina Mohammed, à la présidence de la commission de l’Union africaine (UA), a-t-on appris de source officielle à Bujumbura.

Du côté de la présidence de la république, on indique que d’autres sollicitations sont déjà parvenues à Bujumbura dans cette course effrénée aux commandes de la Commission de l’UA, en remplacement de la Sud-africaine, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma.

Les six candidats officiellement déclarés des quatre coins du continent sont la Botswanaise, Pelonomi Venson-Moitoi, l’Équato-Guinéen, Agapito Mba Mokuy, le Sénégalais, Abdoulaye Bathily, le Somalien, Fowsiyo Yusuf Haji Adan, la Kenyane, Amina Mohammed et le Tchadien, Moussa Faki Mahamat.

 


© Droits réservés
D’autres manifestations d’intérêt encore discrètes pour le poste sont celles de l’ancien président tanzanien, Jakaya Kikwete, et du Secrétaire exécutif de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, Carlos Lopez.

Lors du 27ème sommet de l’Union africaine (UA), à Kigali, au Rwanda, les chefs d’Etat africains n’étaient pas parvenus à désigner le successeur de Mme Nkosazana Dlamini-Zuma et l’élection avait été reportée à janvier prochain.

Les trois candidats en lice à Kigali étaient Agapito Mba Mokuy de la Guinée équatoriale, Pelonomi Venson-Moitoi du Botswana, Speciosa Wandira-Kazibwe (Ouganda) et aucun d’entre eux n’avait obtenu la majorité des deux tiers requis.

Beaucoup de chefs d’Etat avaient trouvé que les trois candidats en lice «manquaient d’envergure» pour le poste convoité.

La communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avait notamment pesé de tout son poids quelques semaines avant le sommet de Kigali pour un report de l'élection afin de permettre l’émergence de nouveaux candidats.
MOTS CLES :  Amina Mohammed   Burundi   Amina Mohammed 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués