ECONOMIE  |     BUSINESS  |    

« Nous avons accompli notre mission »

Par Jeuneafrique - 17/01/2017

Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Beac, dresse son bilan et évoque les chantiers à venir dans un contexte de crise économique généralisée

 

L’Équato-Guinéen avait pris la tête d’une banque centrale en pleine déroute. Il la quitte sept ans plus tard, alors qu’elle est largement bénéficiaire. Pour Jeune Afrique, il dresse son bilan et évoque les chantiers à venir dans un contexte de crise économique généralisée.

Il avait pris ses fonctions de gouverneur en 2010, en pleine tourmente. À l’époque, un scandale de détournement de fonds au bureau parisien de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), révélé par Jeune Afrique en 2009, ébranlait l’institution. Lucas Abaga Nchama avait alors pour objectif de réorganiser celle-ci et d’y rétablir la transparence et la confiance, le tout sous la supervision du FMI.

Sept ans plus tard, cet Équato-Guinéen, formé en France et ancien secrétaire général du ministère des Finances et du Budget de son pays, affirme que c’est chose faite. « Notre Banque centrale a retrouvé sa crédibilité », assure-t-il. Alors qu’il s’apprête à quitter son poste à la fin de janvier, à 55 ans, c’est une autre crise, provoquée par la baisse durable des cours du pétrole, qui affecte très sérieusement les six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Celle-ci, dont cinq États membres sont exportateurs d’or noir, ne devrait réaliser qu’une croissance économique de 1 %, et des pays comme le Tchad [qui doit par ailleurs faire face aux terroristes de Boko Haram] sont confrontés à de graves problèmes budgétaires.
Vous quittez votre poste au moment où les pays de la zone Cemac, frappés de plein fouet par la baisse durable des cours du pétrole, traversent une crise économique. Que répondez-vous à ceux qui estiment que la Beac a une part de responsabilité en tant que conseillère des États ?

 


© Droits reservés
Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la Beac.
Lucas Abaga Nchama : La Banque centrale a fait son travail. Nous avons mené une politique de soutien aux économies depuis le début de la crise actuelle, qui est essentiellement budgétaire. Tout ce que nous pouvons faire aujourd’hui est de continuer à réfléchir avec les États pour les aider à adopter les politiques budgétaires adéquates et à mettre en œuvre des réformes structurelles. La politique monétaire, elle, se porte bien. Et nous avons accompli notre mission de redressement de la Beac.

Vous avez longtemps invité les États à profiter de la manne pétrolière pour diversifier leurs économies. Diriez-vous que vous avez été entendu ?

Des efforts ont été faits dans ce sens. Grâce à son partenariat avec Olam, le Gabon est devenu exportateur d’huile de palme. La Guinée équatoriale produit et exporte aujourd’hui du méthanol. Le Tchad dispose d’une raffinerie… Mais j’admets que ce n’est pas encore assez par rapport aux défis du moment.

Que diriez-vous à ceux qui sont pessimistes pour la zone Cemac à court et à moyen termes ?

Il faut être optimiste parce qu’il y a eu une évolution des mentalités. L’esprit d’entreprise est entré dans nos mœurs, principalement chez les jeunes qui sont très bien formés. Par ailleurs, la Cemac est dans l’ensemble un îlot de stabilité, en dépit du terrorisme résiduel. Notre banque centrale a retrouvé sa crédibilité, et beaucoup de réformes sont engagées, même si les effets ne se font pas encore sentir.
MOTS CLES :  Bilan   Lucas Abaga Nchama   Beac   Crise économique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués