NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     AFRIQUE  |    

RDC: accord sur la répartition des postes au sein du gouvernement d’union

Par rfi - 27/01/2017

Les évêques semblent persuadés de pouvoir arracher la signature de l’arrangement particulier pour ce samedi 28 janvier 2017

 

Nouvelle avancée dans l’arrangement particulier en RDC. Les parties se sont accordées sur une clef de répartition des postes au sein du gouvernement d’union nationale. Le nombre de ministres et vice-ministres a été augmenté de 46 à 53, malgré la crise, pour permettre, selon la conférence épiscopale, d’apporter une plus grande représentativité et inclusivité. Un nouveau compromis obtenu au forceps. Et cette fois, les évêques semblent persuadés de pouvoir arracher la signature de l’arrangement particulier pour ce samedi.

Les évêques ont attendu la dernière minute pour intervenir, pour laisser les acteurs politiques « épuiser leur générosité », disait l’un d’eux. Certaines composantes, l’opposition signataire du précédent accord, la société civile, se plaignaient de la gloutonnerie de la majorité et du Rassemblement de l’opposition, sous le regard amusé du MLC, de ses alliés du Front pour le respect de la Constitution, qui seront les seuls à ne pas prendre part à ce nouveau gouvernement.

Bilan des courses : la majorité rafle 21 postes, le rassemblement 16, l’opposition signataire 11, l’opposition républicaine 3 et la société civile 2. Pas encore d’accord sur le partage des portefeuilles, pas non plus sur le mode de nomination du Premier ministre et les délais pour l’installation du nouveau gouvernement. Ces deux questions devront être débattues par les seuls majorité et rassemblement de l’opposition.

 


© Droits reservés
Palais du peuple en RDC.
La question du mode de fonctionnement du Conseil national de suivi a d’ores et déjà été renvoyée à l’élaboration de son Règlement intérieur, et avec elle, celle de l’intérim d’Etienne Tshisekedi aujourd’hui à Bruxelles. L’opposant historique doit prendre la tête de cette institution. Ce manque de clarification inquiète notamment le Front pour le respect de la Constitution qui a soulevé un certain nombre de questions.

La Conférence épiscopale a également annoncé qu’elle ne rentrerait dans aucune institution à la transition, mais pourrait continuer d’accompagner le processus avec sa facilitation.
MOTS CLES :  Accord   Gouvernement   Rdc   Evêques 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués