CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Association : nouvelle direction à la FUCONMAC

Par Bureau d'information et de presse de Guinée équatoriale - 14/07/2017

Les membres constituant cette nouvelle administration de la fondation se sont réunis le 13 juillet dernier.

 

La nouvelle direction de la Fondation culturelle Obiang Nguema Mbasogo Amilcar Cabral (FUCONMAC), s'est réunie avec les membres de cette structure, pour aborder plusieurs sujets relatifs aux activités de l'institution. La rencontre a eu lieu au Centre culturel équato-guinéen de Malabo, jeudi 13 juillet. Cette première session de travail a été présidée par le président honorifique, Rufino Ndong Esono Nchama, qui a présenté en séance plénière la nouvelle direction et les sponsors des festivals organisés par la FUCONMAC tous les ans.

Micaela Nchama sera la nouvelle présidente de la fondation, élue à l'unanimité, et sera assistée par les chefs des différents services de la fondation. Le deuxième point abordé, qui a monopolisé une grande partie de la rencontre, portait sur la célébration du IIIe festival national de danse traditionnelle de Guinée équatoriale (FESNADATRAGE 2017). Cette édition, qui aura lieu au district d'Evinayong, est consacrée à la mémoire du sculpteur Leandro Mbomio Nsue, d'Eu el Santo et de l'Abuelo Estanis, parmi d'autres personnalités.

 


Micaela Nchama, nouvelle présidente de la FUCONMAC
Lors de cette troisième édition, prévue en août, la fondation invitera des groupes folkloriques du Congo, du Gabon et du Cameroun ; on prévoit la participation d'environ 600 artistes. Le dernier point abordé lors de la rencontre portait sur les questions économiques de la fondation, qui, selon le président honorifique, manque de financement avec le budget de l'État.

Lors de son allocution, Rufino Ndong Esono a déclaré que « grâce à la haute sponsorisation de S. E. Obiang Nguema Mbasogo aux autres sponsors comme la BANGE, l'INSESO, les hôtels Jordy et Elik Melen, Martínez Hermanos, nous avons pu célébrer avec succès les deux dernières éditions. Le thème, l'importance et l'influence de cette fondation est l'engagement de célébrer tous les ans un festival national pour célébrer les danses traditionnelles de notre pays. Le chef d'État et de gouvernement est préoccupé par la culture et la disparition des danses traditionnelles de notre pays. Pour cela, il nous a commandé d'organiser cette activité tous les ans, c'est pourquoi je demande tous les membres de s'impliquer beaucoup plus dans les activités de notre mouvement culturel ».

Il faut signaler que la première et la deuxième édition de ce festival ont eu lieu l'une à Mongomo, en 2015, et l'autre à Ebebiyin, en 2016.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués