NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     AFRIQUE  |    

Guinée Equatoriale: un parti d’opposition écarté des élections

Par afrique.lalibre.be - 19/07/2017

Le parti « Citoyens pour l’Innovation » (CI), a dénoncé lundi sa mise à l’écart du processus électoral.

 

Une commission électorale, comprenant des représentants du gouvernement et des partis politiques en lice pour les prochaines élections sénatoriales, législatives et municipales, prévues pour fin 2017, doit sillonner le pays pour sensibiliser la population à ce processus. « Personne ne nous a communiqué (quoi que ce soit sur) la tournée de la commission; le gouvernement veut en finir coûte que coûte avec CI », a réagi auprès de l’AFP Gabriel Nse Obiang, président du parti.

 

Le parti d’opposition « est fort et entend créer la surprise en gagnant » lors de ces échéances électorales, a-t-il assuré. Il a appelé le parti présidentiel, le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), à « ne pas avoir peur » de CI. Le parti d’opposition, autorisé en novembre 2015, n’a pour l’heure jamais participé à une élection dans le pays mais rassemble de nombreux militants lors de ses meetings.

Exilé puis condamné et interdit de partir
Rentré en Guinée équatoriale en 2014 après 13 années d’exil en Espagne, Gabriel Nse Obiang avait été interdit de se présenter à l’élection présidentielle de 2016 car il n’avait pas vécu dans le pays les cinq années précédant le vote. En avril, il a été jugé et condamné à six mois de prison pour « injures graves » envers le PDGE. Interdit de quitter le territoire national, il a en outre été condamné à verser 50 millions de francs CFA (76.000 euros) au PDGE et 200.000 FCFA (300 euros) à l’Etat, et à ne plus exercer une activité politique pour une durée indéterminée.

L’opposant a fait appel à la Cour suprême équato-guinéenne, et reste libre jusqu’au jugement de la plus haute juridiction du pays. En l’absence du parti « Citoyens pour l’Innovation », la commission de sensibilisation regroupe 17 des 18 partis politiques de Guinée équatoriale. Le recensement électoral débutera le 1er août et doit durer jusqu’au 13.

 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués