CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Sortie en Espagne d’un film sur le Petit flocon de neige

Par Alain Georges Lietbouo/ BIPGE - 29/12/2011

Le 23 décembre dernier, le film d’animation «Copito de Nieve», basé sur la vie du gorille albinos le plus connu du monde, a été projeté pour la première fois en Espagne

 


© google images
Le petit gorille blanc
Son nom, Nfumu Ngui (gorille blanc) aurait dû rentrer dans l’histoire. C’est ainsi que l’ont baptisé des chasseurs fangs dans la forêt équato-guinéenne de Nko en 1966, mais à son arrivée en Espagne il a été rebaptisé «Copito de Nieve»(Petit flocon de neige). Publié sur la couverture de National Geographic, il est tout de suite devenu le gorille le plus célèbre du monde, comparable même au mythique King Kong du celluloïd. La célébrité de Petit flocon a dépassé les frontières et sa peau blanche, unique au monde, a rendu envieux tous les zoos du monde.

Il n’était donc pas surprenant que l’aventureuse vie de ce primate singulier soit diffusée au cinéma. Même si le film, qui vient d’être présenté, n’est pas exactement une biographie - car cela pourrait devenir un vrai documentaire -, l’émouvante histoire d’animation et d’aventures du gorille albinos rassemble, pendant Noël, une multitude d’enfants dans les salles de cinéma espagnols, qui s’amusent avec le personnage animé, créé par le cinéaste Andrés G. Schaer et les scénaristes Albert Val et Amelia Mora.

L’histoire du film commence avec l’arrivée du gorille à Barcelone. C’est à partir de là que cette fiction pleine d’émotion et de tendresse commence: «Petit flocon de neige est unique en son genre, sa peau blanche le rend différent de tous les autre gorilles du zoo de Barcelone. Le fait d’être différent provoque le rejet des autres primates qui ne l’acceptent pas comme étant un des leurs.»

Pour faire l’ébauche de l’histoire de ce grand primate, il faut rappeler qu’après sa capture, des chasseurs l’ont vendu pour environ 15 000 pesetas au professeur catalan Jordi Sabater, alors ancien conservateur du Centre de recherche zoologique d’Ikunde de la mairie de Barcelone, un département du zoo de cette ville. Pendant sa longue vie dans le zoo, Petit flocon a eu 22 enfants, dont cinq ont survécu (un mâle et quatre femelles) et sept petits-fils (trois mâles et quatre femelles). Aucun de ses enfants n’est albinos. Il est décédé le 24 novembre 2003 d’un cancer de la peau qui lui provoquait des problèmes de santé depuis 1996. On estime qu’il avait 39 ans quand il est décédé.

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

On recommence le FESPAM 2013 à Brazzaville
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEMALABO.COM

DOSSIERS

Dossiers

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués