Politique › Judiciaire

15 prisonniers tchadiens en Guinée Equatoriale ont été libérés

15 Tchadiens arrêtés en Guinée-Équatoriale, il y a près de deux mois sont enfin libres, a appris Tchadinfos.com des sources diplomatiques. Leur libération a intervenu au lendemain du sommet extraordinaire des chefs d’Etat et des gouvernements de la Cémac, tenu à Yaoundé au Cameroun.

D’après des sources au ministère des Affaires étrangères, ces compatriotes libérés ce 23 novembre avaient été arrêtés, pour des irrégularités de séjour.

Ces sources renseignent que le Tchad a mené un combat diplomatique très rude pour obtenir la libération de ses ressortissants. Le sommet de Yaoundé a donné un déclic pour accélérer ce dossier renseigne un diplomate. Déjà deux des 15 compatriotes arrêtés avaient été déjà libérés pour des raisons de santé.

En tout cas, selon des compatriotes vivant en Guinée-Equatoriale, que Tchadinfos.com a contacté, ils subissent une pression des autorités sécuritaires de ce pays. D’après ces Tchadiens, ils seraient constamment arnaqués par les agents des services de l’immigration de leur pays d’accueil. Une source sur place confie que, même pour régulariser leur situation, il leur est très difficile de procéder parce que: “leurs irrégularités profitent” à ces agents de Police de leur pays d’accueil.

En Guinée-Equatoriale, la communauté tchadienne majoritaire est constituée des commerçants et quelques étudiants dans les écoles régionales de la Cémac.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut