International › APA

Affaire le gouvernement écrit à la CPI pour maintenir Gbagbo en prison : «c’est de l’intoxication» (Ouattara)

Le président ivoirien Alassane Ouattara s’est s’inscrit en faux samedi à Katiola (430 km au Nord d’Abidjan) relativement à l’information selon laquelle le gouvernement ivoirien aurait écrit à la Cour pénale internationale ( CPI) pour lui demander de maintenir Laurent Gbagbo en détention bien qu’il a été acquitté par cette juridiction.« Sur la question de la CPI, je pense que c’est tout simplement de l’intoxication. Il n’y a jamais eu de demande du gouvernement ivoirien. Les avocats ivoiriens ont pris une initiative. C’était leur initiative. Nous n’avons jamais été associés à cette initiative des avocats», a indiqué M. Ouattara dans une conférence de presse au terme de sa visite d’État de quatre jours dans la région du Hambol ( Centre-Nord).

«  Les questions judiciaires, on ne s’en mêle pas.  On vous l’a dit. On  le répète, c’est un procès qui est en cours. Il n’y a pas de raisons que le gouvernement s’en mêle pour dire faites ceci, faites cela. C’est purement de l’intoxication», a soutenu le chef de l’État ivoirien.

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo est en liberté conditionnelle à Bruxelles en Belgique ( en attendant la fin de la procédure à son encontre) après près de huit ans de détention à la CPI pour son implication présumée dans la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011 qui a fait officiellement 3000 morts.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut