International › APA

Burkina: La Tabaski célébrée à Ouagadougou sous le signe de la cohésion sociale

Les fidèles musulmans du Burkina Faso ont célébré ce dimanche, la fête de l’Aïd el-kébir ou fête de Tabaski, au cours de laquelle, ils ont imploré Allah pour une paix durable et la cohésion sociale dans le pays.A Ouagadougou, c’est la place de la Nation, au centre de la capitale burkinabè qui a accueilli la grande prière.

Dans son sermon, l’imam  El hadj Mohamadi Kiemtoré  a livré un  message de cohésion, de fraternité et surtout de solidarité avec les personnes qui sont  éprouvées par les questions sécuritaires.

Il a  relevé cette fête doit permettre à ces personnes (ndlr déplacées) qui sont dans une situation de vulnérabilité de vivre comme s’ils n’avaient pas quitté leurs localités notamment en pensant  à eux.

El hadj Ahmadé Nour Guenda qui commentait le sermon de l’imam, a précisé qu’il a aussi  rappelé aux musulmans  que l’Aïd el-kébir  est une fête de  soumission et  qui  parle de soumission parle de l’amour, du  bien être  pour son prochain.

Depuis quelques années le Burkina Faso connait une recrudescence des attaques terroristes dans plusieurs  localités, entrainant des déplacés à l’intérieur du pays.

Plus de   230 mille déplacés internes ont été  enregistrés à la date du 31 juillet, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA).

Le Premier ministre, Christophe Dabiré présent à cette  prière a remercié l’ensemble de la communauté musulmane pour les bénédictions  de paix  à l’endroit du peuple burkinabè.

Il a  également fait remarquer que sa  présence témoigne de  l’intérêt que le gouvernement accorde à toutes les actions que les communautés religieuses développent en faveur de  la paix et la cohésion  sociale  afin de  travailler pour le développement économique et social.

Pour sa part, le  cardinal Philippe Ouédraogo qui était aussi présent sur le lieu de la prière, a invité  toutes  les confessions religieuses  à  «faire quelque chose pour retrouver la paix et la quiétude pour un vivre ensemble fraternel et harmonieux».

Le Burkina Faso est un pays composé à 60% de musulmans qui vivent en harmonie  avec les  autres confessions religieuses.

Commentaire

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Retour en haut