International › AFP

Coronavirus: des passagers « inquiets » sur un bateau en quarantaine à Louxor

Des touristes français, américains et indiens confinés depuis vendredi sur un bateau de croisière sur le Nil à Louxor, dans le sud de l’Egypte, après la détection de cas de nouveau coronavirus, se disent « inquiets » de leur sort et celui de leurs proches hospitalisés.

Le « A-Sara », un bateau de croisière à trois niveaux, est amarré à quai et placé sous haute surveillance policière depuis vendredi, selon des passagers obligés de rester à bord après l’évacuation de personnes contaminées.

Cette mise en quarantaine, impliquant plusieurs dizaines de touristes, est intervenue après la détection la semaine dernière de plusieurs cas de nouveau coronavirus sur le navire.

Au total, 33 passagers et 12 membres d’équipage ayant contracté la maladie Covid-19 ont été évacués ce week-end vers l’hôpital de Marsa Matrouh, dans le nord de l’Egypte, selon les autorités égyptiennes. Onze d’entre eux ont depuis été testés négatifs mais restent en quarantaine, selon la même source.

Les passagers dont le test était négatif avant l’évacuation sont restés à bords, selon les touristes contactés par téléphone par l’AFP et plusieurs sources diplomatiques.

– « Nous sommes inquiets » –

Samedi les autorités égyptiennes avaient pourtant indiqué que ces derniers avaient été « transférés en quarantaine », sans donner davantage de détails.

Le bateau transportait initialement 101 touristes étrangers et 70 Egyptiens, selon les autorités égyptiennes.

« Il y a à peu près 80 personnes à bord, passagers et membres d’équipage, confinés en quarantaine pour 14 jours », a dit lundi par téléphone à l’AFP Philippe Gruwé, 54 ans, membre d’un groupe de touristes qui faisaient une croisière sur le Nil.

Cet habitant de Tarbes (sud-ouest de la France) a précisé que son épouse de 53 ans, testée positive au nouveau coronavirus, a été transférée vers l’hôpital de Marsa Matrouh.

Selon M. Gruwé, le bateau a été éloigné du quai vendredi alors que les touristes devaient visiter un temple à Louxor et des tests ont été pratiqués sur les passagers.

« Nous n’avons pas eu d’explication au départ sur pourquoi ils éloignaient le bateau », a-t-il dit.

« Nous sommes inquiets, les gens ici préfèreraient être en quarantaine à la maison », a-t-il ajouté, précisant qu’il n’avait par ailleurs pas pu joindre son épouse hospitalisée.

Selon lui, une trentaine de Français seraient à bord du bateau et 14 auraient été hospitalisés. Aucune source diplomatique française n’était joignable lundi matin pour confirmer l’information.

Un autre passager français présent à bord, Lucas Bonnamy, âgé de 19 ans, avait posté samedi un « SOS » sur Facebook en déplorant les conditions de la quarantaine et celles des personnes hospitalisées qui « craignent pour leur propre vie ».

Lundi, il a toutefois indiqué à l’AFP que la quarantaine se « passait mieux maintenant » mais qu’il ne recevait toujours « aucun message (téléphonique) ni appel » et qu’il ne parvenait pas à obtenir des nouvelles de ses proches hospitalisés.

– Familles séparées –

« Toute le monde a été pris au dépourvu, la séparation de notre famille a été très vite violente », a souligné M. Bonnamy qui voyageait avec six de ses proches, dont deux ont été transférés à l’hôpital.

Néanmoins, le jeune homme, étudiant au lycée agricole de Périgueux, a salué le rôle apaisant des guides touristiques présents sur le A-Sara. « Ils ont réussi à garder la tête sur les épaules et à calmer le jeu. C’est très important pour nous de compter sur ces personnes », a-t-il confié.

« Nous souhaitons vite un rapatriement car nous sommes très inquiets » au sujet du sort des passagers hospitalisés, a avoué M. Bonnamy.

Des Américains et des Indiens sont également présents sur le bateau. « Nous sommes en contact avec les passagers américains », a déclaré à l’AFP le porte-parole de l’ambassade américaine Sam Werberg, sans donner de précisions sur le nombre de ressortissants américains présents sur le bateau.

L’ambassade d’Inde en Egypte a confirmé la présence de ressortissants indiens dans un tweet dès dimanche soir.

Matt Swider, l’un des passagers américains transportés à l’hôpital, a diffusé sur Twitter des photos de lui portant un masque pendant son transfert et à l’hôpital. Il a notamment assuré que « le personnel de l’hôpital a été extrêmement amical ».

Lundi, il a précisé que sa connexion internet était « limitée » mais que les « docteurs en Egypte s’occupaient de son #coronavirus ».

Dimanche, l’Egypte a annoncé le premier décès lié au nouveau coronavirus sur le continent africain, un touriste allemand hospitalisé vendredi dans le sud-est du pays.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut