International › APA

Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé s’entretient avec Affi

L’ex-leader des « Jeunes patriotes », Charles Blé Goudé, ostensiblement proche de Affi N’Guessan, estime qu’une alliance politique s’étudie et se conçoit.« Je suis dans une démarche de reconnaissance au Front populaire ivoirien et de reconnaissance à son président », a déclaré Charles Blé Goudé, à l’issue de sa rencontre avec Pascal Affi N’Guessan, au siège du FPI à Abidjan.  

Pour Charles Blé Goudé, le FPI est « un parti avant-gardiste (qui) a mené tous les combats de la démocratie ». Car, « si aujourd’hui, on parle de multipartisme et de démocratie en Côte d’Ivoire et même si on ne l’a pas totalement atteint », c’est grâce à cette formation politique.

« C’est cette démarche de reconnaissance qui nous a guidé ici au siège du FPI », a-t-il insisté, ajoutant être « reconnaissant aussi au président Affi N’Guessan » qui lui a rendu visite quand il était à la prison de la Cour pénale internationale (CPI), à La Haye.  

A la tête d’une délégation, il a également rappelé qu’alors qu’il était en exil au Ghana, Pascal Affi N’Guessan était en prison à Bouna, dans le Nord ivoirien, après la crise post-électorale de 2010-2011, qui a fait plus de 3.000 morts en Côte d’Ivoire.

« Je suis venu aussi lui dire Yako (courage) parce que lui aussi est un ancien prisonnier de Bouna dans une période très difficile », a-t-il dit. Pour Blé Goudé, quand on a été « touché et frappé dans des moments de difficulté, quand la période est propice, vous vous retrouverez pour parler de vos douleurs ».

Ces échanges ne sont pas pour nourrir une révolte, mais pour qu’ils puissent de ces douleurs-là leur permettre de puiser de l’énergie pour l’espoir de demain, a-t-il insinué. En outre, en tant que détenu de la prison de Scheveningen à La Haye, il a rapporté avoir bénéficié de ses visites.

De retour au pays, ce 26 novembre 2022, Charles Blé Goudé a fait remarquer la proximité de chef du FPI, Affi N’Guessan qui a « engagé sa personnalité » pour l’accueillir à l’aéroport d’Abidjan et même sous la pluie battante à son « meeting » à la place CPI de Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan. 

Le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), Charles Blé Goudé, a salué cette « solidarité de la gauche ». Suite à la création de la formation de Laurent Gbagbo, le Parti des peuples africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI), l’ex-chef des Jeunes patriotes a n’a pas voulu y fondre son parti.

Taxé de trahir la lutte par des partisans de Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien, Charles Blé Goudé, affiche ainsi sa volonté de tracer son propre chemin politique afin d’éviter les batailles et querelles autour de la succession du parti de Laurent Gbagbo.

Répondant à une question sur une possible alliance entre le Cojep, sa formation politique et le FPI, abandonné par M. Gbagbo, son fondateur, et aujourd’hui conduit par Affi, il a déclaré qu’il vient d’arriver et se trouve « pour le moment dans une démarche de reconnaissance et de remerciement ».  

« Parlant d’alliance avec le FPI ou tout autre parti politique, ça s’étudie et ça se conçoit », a laissé entendre Charles Blé Goudé. Pour lui « quand la fondation est ratée tout le reste est faux » et dans ce sens, il a appelé à citer » une seule alliance en Côte d’Ivoire qui a résisté au temps ; parce que le contenu était vide ».  

« Aujourd’hui, il s’agit de dire merci au président Affi N’Guessan pour sa solidarité pendant que j’étais en difficulté », a-t-il poursuivi. Le 11 janvier 2023, Charles Blé Goudé annonce une conférence de presse, assurant que tous les sujets seront débattus.

L’ancien Premier ministre Affi N’Guessan a affirmé que « c’est une grande émotion » pour lui « lorsqu’on a perdu un frère et un camarade de lutte pendant près de 10 ans. Son retour constitue (également) une grande émotion pour son organisation politique et aussi une espérance ».  

Concernant une éventuelle alliance entre le Front populaire ivoirien le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples, Pascal Affi N’Guessan a laissé entendre que « tout reste possible ».  

Au terme de six ans de procès, MM. Blé Goudé et Laurent Gbagbo ont été acquittés le 15 janvier 2019 en première instance par la CPI dans l’affaire de crimes contre l’humanité perpétrés lors des violences postélectorales de 2010-2011. L’acquittement définitif des co-accusés sera prononcé le 31 mars 2021.


Commentaire

Bon plan
Publié le 04.07.2022

A la découverte du parc national de Monte Alén 

Le parc national de Monte Alén est situé dans la chaîne de montagnes Niefang, dans la région continentale de la Guinée équatoriale. Sa surface est d'environ 1…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut