International › APA

Côte d’Ivoire: le volume des transferts monétaires pour les ménages pauvres chiffré à 13,2 milliards FCFA

Le volume des transferts monétaires octroyés aux ménages défavorisés en Côte d’Ivoire dans le cadre du projet Filets sociaux productifs, une initiative de lutte contre l’extrême pauvreté dans le pays, se chiffre à 13,2 milliards FCFA à fin septembre 2019, a appris APA mercredi de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.« A mi parcours de sa mise en œuvre, le traitement des allocations trimestrielles des transferts monétaires aux ménages pauvres indiquent que 50 000 ménages bénéficiaires perçoivent effectivement leur transfert contre 35 000 initialement prévus au démarrage du projet en 2017. Le volume de transfert à fin septembre 2019 se chiffre à 13,2 milliards FCFA », a a annoncé Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement ivoirien au terme d’un Conseil des ministres présidé par le chef de l’État Alassane Ouattara.  

Selon M. Touré qui  est  également le ministre de la communication et des médias, ce projet qui couvre en ce moment 50 000 ménages défavorisés du pays, devrait s’étendre à 150 000 ménages en 2020. 

«Aussi pour le milieu urbain tout comme pour le milieu rural, le financement conjoint de l’État et des bailleurs de fonds permettra dans le cadre du programme social du gouvernement de  consolider l’extension de la couverture et  d’atteindre en 2020 une cible de 150 000 ménages. Tout le territoire national sera ainsi couvert», a assuré M. Touré soulignant qu’en raison de ses « résultats tangibles», le projet filets sociaux a enregistré un financement additionnel de  la Banque mondiale d’un montant de 58,45 milliards FCFA. 

Initié en 2017, le Projet Filets sociaux productifs entend lutter contre l’extrême pauvreté en Côte d’Ivoire à travers l’octroi d’une allocation trimestrielle de 36 000 FCFA aux ménages les plus démunis du pays.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut