International › APA

Côte d’Ivoire : résultats provisoires des élections partielles

La Commission électorale indépendante (CEI) de Côte d’Ivoire a proclamé, dimanche, les résultats provisoires des élections législatives et sénatoriales partielles du 03 septembre 2022.M. Emile Ebrottié, le porte-parole de la CEI, institution en charge des élections en Côte d’Ivoire, a dévoilé ce jour les résultats provisoires des législatives et des sénatoriales partielles de dimanche, face à la presse.

Pour le scrutin sénatorial partiel, organisé dans la Région du Haut-Sassandra, M. Koné Boubacar (RHDP, pouvoir) a été déclaré vainqueur avec 71,60% des voix contre 28% pour Tré Sikeli Luc (Pdci, opposition) sur 250 suffrages exprimés; pour un taux de participation de 89,05%.

Concernant l’élection partielle des députés à l’Assemblée nationale, le candidat du RHDP, Kouamé Attingbé, arrive en tête dans la circonscription de Bodokro, Lolobo et N’Guessankro, communes et sous-préfectures, Marabadjassa (Région du Gbêkè, centre) avec 54,47% des voix pour un taux de participation de 44,50%.

Dans la circonscription de Gnamangui, Méagui et Opouyo, communes et sous-préfectures, des localités de la Région de la Nawa (Ouest ivoirien), le candidat du Pdci (opposition) N’Dri Yao a été élu au siège de député avec 55,86% des suffrages exprimés. Le taux de participation a atteint 20,06%.

M. Mamadou Diomandé, candidat du RHDP, a remporté le scrutin législatif partiel dans la circonscription de Bobi-Diarabana, commune et sous-préfecture, Suéguela, sous-préfecture (Région du Worodougou, Nord) avec un taux de 99,76% devant M. Fofana Vatiecoumba (0,19%, Indépendant) pour un taux de participation de 98,71%.

Les résultats des scrutins de l’élection des députés à l’Assemblée nationale du 3 septembre 2022 indiquent un taux de participation global de 39,14%. Les suffrages exprimés, selon les résultats de la CEI, sont estimés à 31.986 avec 594 bulletins nuls et 456 bulletins blancs.

Le droit de contester l’élection des députés titulaires et suppléants désignés est permis à tout candidat d’une circonscription et à tout parti ou groupement politique ayant présenté un candidat; et ce dans un délai de cinq jours, à compter de la date de la proclamation des résultats provisoires.  

En ce qui concerne l’élection des sénateurs, l’article 142 du Code électoral prévoit que le droit de contestation dans les circonscriptions électorales appartient à tout candidat, à toute liste de candidats, à tout parti ou groupement politique ayant présenté une candidature, dans un délai de trois jours, à compter de la date de proclamation des résultats provisoires de la CEI.


Commentaire

Bon plan
Publié le 04.07.2022

A la découverte du parc national de Monte Alén 

Le parc national de Monte Alén est situé dans la chaîne de montagnes Niefang, dans la région continentale de la Guinée équatoriale. Sa surface est d'environ 1…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut