International › APA

Déplacés internes et colère des boulangers à la une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce vendredi évoquent des sujets variés dont le mouvement d’humeur des boulangers, sans oublier les déplacés internes à cause du terrorisme dans certaines zones du pays.«Déplacés internes dans le Centre-Nord: Chemin de croix pour la survie», arbore en première page, le quotidien national Sidwaya, faisant remarquer que les attaques terroristes au Burkina Faso ont occasionné des déplacés dans diverses localités.

Selon le journal, à Kaya, dans la région du Centre-nord, à une centaine de kilomètres au Nord de Ouagadougou, plus de 6 000 personnes y ont trouvé refuge auprès des communautés hôtes ou sur des sites de fortune.

Dans la même lancée, le journal privé Le Quotidien affiche : «Insécurité au Centre-nord : Les villages vident de leurs populations».

En guise d’illustration, le journal montre une image de placés sur un site d’accueil de fortune où l’on peut apercevoir majoritairement des femmes et des enfants.

De son côté, Aujourd’hui au Faso (privé), évoquant la conférence de presse animée, la veille à Ouagadougou, par la Fédération nationale des boulangers et pâtissiers du Burkina (FNBP-B), titre : «Grogne sociale : Les boulangers menacent de rompre la trêve…des confiseurs».

A ce propos, L’Observateur Paalga (privé) met en exergue : «Mise en œuvre convention sectorielle : les boulangers ne veulent plus être roulés dans la farine».

Le confrère fait observer que «en février 2017, une convention  a été signée entre la FNBP-B et les opérateurs de leur secteur d’activité, laquelle devrait permettre l’amélioration des conditions de vies et de travail des employés ».

Mais depuis, souligne L’Observateur Paalga, la mise en œuvre de l’accord piétine.

Le journal privé Le Pays mentionne : «Revendications sociales : Les boulangers et pâtissiers en colère», avant de relater que ces acteurs menacent d’aller en grève si toutefois rien n’est fait.

Il précise que la conférence de presse, animée, hier jeudi par la FNBP-B avait pour objectif d’interpeler le gouvernement du Burkina sur les mauvaises conditions de vie et de travail des boulangers, des pâtissiers et des confiseurs.

 

Commentaire

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Retour en haut