International › APA

Désaccord sur le lieu d’inhumation de Mugabe

L’ex président zimbabwéen, Robert Mugabe s’avère être une épine dans le pied de son successeur dans la mort comme il l’était de son vivant.Mugabe est décédé à Singapour le 6 septembre et sa dépouille est arrivée à Harare, mercredi, avec une série d’activités organisées pour permettre aux Zimbabwéens de lui rendre un dernier hommage, dont le point culminant sera son enterrement la semaine prochaine.

Toutefois, le lieu de son inhumation fait l’objet de malentendu entre la famille Mugabe et le gouvernement du président Emmerson Mnangagwa et le parti au pouvoir, la ZANU PF.

Ce jeudi, la famille de Mugabe est en discussions avec Mnangagwa sur l’endroit où le défunt homme fort du Zimbabwe sera enterré.

La famille a déclaré dans un communiqué qu’elle n’est pas contente que le gouvernement veuille l’obliger à accepter un programme d’obsèques qui a été élaboré sans consultation. Selon sa famille, Mugabe avait exprimé des souhaits et qu’elle ne pouvait aller à l’encontre de ceux-ci.

« Nous sommes prêts et disposés à travailler avec le gouvernement pour élaborer un programme de funérailles et d’inhumation de feu Robert Gabriel Mugabe qui soit conforme à ses souhaits sur la manière dont sa dépouille mortelle sera enterrée », indique le communiqué.

La famille indique que Mugabe est décédé avec un sentiment d’amertume et n’a jamais pardonné à Mnangagwa et aux autres hauts responsables de la ZANU PF qu’il accusait de l’avoir trahi.

Mugabe, qui a dirigé le Zimbabwe pendant 37 ans, avait été brusquement destitué du pouvoir en novembre 2017 à la suite d’un coup d’État militaire organisé par Mnangagwa, son adjoint de confiance.

Le coup d’État avait été déclenché par la décision de Mugabe de licencier Mnangagwa, alors vice-président. En conséquence, il s’est senti trahi par les siens et on comprend qu’il ait dit à sa famille qu’il ne voulait pas être enterré au National Heroes Acre à Harare où sa première femme, Sally Mugabe, née au Ghana, repose.

Il souhaitait être enterré dans sa maison rurale à Zvimba, à environ 85 km de Harare. « Sa dépouille sera exposée en chapelle ardente à Kutama dimanche soir…Puis elle sera inhumée en privé (lundi ou mardi).C’est la décision de toute la famille », a déclaré jeudi son neveu, Leo Mugabe à la presse.


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut