International › APA

Divers sujets en vedette dans la presse congolaise

Les journaux congolais parus ce vendredi à Brazzaville traitent de plusieurs sujets dont ceux relatifs à l’économie, la politique et la santé.« Dette intérieure : les opérateurs économiques du Congo réclament au gouvernement le paiement de leurs créances », barre sel- piment à sa une

Cette publication rapporte que « le collectif des opérateurs économiques du Congo (Copéco) demande que le gouvernement paie les créances de ses membres au titre de l’exercice 2019 dont le montant s’élève à trois milliards de francs CFA. »

« La Copéco a fait cette demande au cours d’une conférence de presse qu’elle a tenue le 3 février dernier »,ajoute cette publication.

Le patriote fait écho du paradoxe qui règne au sein de l’opposition congolaise à l’approche la présidentielle de 2021.

Ce confrère s’en prend à « l’opposition congolaise qui multiplie des stratégies sulfureuses pour s’emparer du pouvoir par des moyens illégaux », déplorant que « cette opposition réclame à cor et cri un dialogue inclusif, alors qu’il n’y a aucune situation gravissime dans le pays qui l’exige. »

Sel-piment aborde également le volet politique en s’interrogeant si l’idée qui circule sur la candidature unique de l’opposition à l’élection présidentielle de 2021. La personne de l’ex chef de guerre du pool Frédéric Bintsamou (alias Ntumi) n’est-il pas un pavé jeté dans la marre ?; qu’est ce qui se prépare réellement autour de Ntumi en 2021 ?;est-il un chef de guerre où un produit pouvoir ? »

Le quotidien, les dépêches de Brazzaville, prend le volet santé et informe que la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale(Cémac) entend se préparer à titre préventif à la riposte de l’épidémie du coronavirus qui s’est déclenchée en Chine et occasionne des centaines de morts.

Pour ce faire cette Commission de la Cémac va organiser, du 18 au 19 février prochain à Malabo (Guinée équatoriale, un atelier sur la prévention et la préparation à la riposte face à l’épidémie.

« Cette initiative est placée sou l’égide de l’organisation de coordination de lutte contre les endémies en Afrique centrale », ajoute le quotidien de Brazzaville.

Ces journaux dont sel-piment et le patriote font focus sur les biens mal acquis.

Sel-piment fait écho de ce que la justice française vient de saisir les biens de Denis Christel Sassou NGuesso (fils cadet du chef de l’Etat congolais », en soulignant que « le peuple congolais attend la réaction de la justice congolaise »

« Le noir dessein de l’ONG Global WIRNESS est de torpiller », s’insurge à sur ce sujet le patriote allusion faite à cette ONG qui sous prétexte d’être soucieux des congolais « mis à nu les informations sur les détournements de fonds au Congo » en martelant que « cette ONG, arrête de faire prendre des vessies pour les lanternes les congolais n’étant pas dupe »

« Global Witness veut faire au peuple congolais qu’elle est mue par de nobles intentions envers le Congo et que son intérêt ne réside que dans les sentiments philanthropiques », déplore le patriote.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut