Politique › Sécurité

Expulsion des expatriés : la sécurité met en garde les civils équato-guinéens

Le ministre de la sécurité nationale a dénoncé à travers un communiqué publié le 24 octobre 2022, le comportement de certains civils,  qui se font passer pour les membres de la police afin d’extorquer de l’argent aux expatriés.

 

La Guinée équatoriale a procédé depuis le 20 octobre 2022, à l’expulsion des personnes sans papiers. A cet effet, certains citoyens équato-guinéens,  se sont infiltrés, se faisant passer pour des membres de la police et de la gendarmerie, pour extorquer des expatriés avec des accusations illégales et abusives, pénétrant par effraction dans leurs maisons.

Par ces faits, le ministre de la sécurité nationale à dans un communiqué publié lundi 24 octobre 2022,  rappelé  à l’opinion publique que : « la volonté de la communauté nationale est de procéder à un contrôle ordonné en évitant toutes polémiques et actions violentes contre les expatriés. Être un expatrié sans papiers n’est pas un crime ni ne peut être considéré comme un criminel », souligne-t-il.

Outre les civils, le communiqué du ministre révèlent également qu’il y a,  certains militaires qui profitent du raid, dans le seul but de soutirer de l’argent des poches de ces expatriés. Pour cela, il appelle à la collaboration des citoyens, celle des présidents des petites collectivités locales, la population en général, ainsi que les expatriés qui ont été escroqués lors de ce raid, à  se rendre au ministère afin de formuler un signalement pour les abuseurs et les infiltrés qui détournent cette mission.


Commentaire

Bon plan
Publié le 04.07.2022

A la découverte du parc national de Monte Alén 

Le parc national de Monte Alén est situé dans la chaîne de montagnes Niefang, dans la région continentale de la Guinée équatoriale. Sa surface est d'environ 1…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut