International › APA

« Il faut se servir de la pandémie pour créer une nouvelle Afrique » (Ramaphosa)

La pandémie de coronavirus aura un impact durable sur la capacité de l’Afrique à répondre à l’objectif de l’Agenda 2063 de l’Union africaine à un continent pacifique, uni et prospère, a déclaré Cyril Ramaphosa, président de l’UA.Le dirigeant sud-africain s’exprimait lundi lors d’une émission virtuelle spéciale organisée pour marquer le 57e anniversaire de la Journée de l’Afrique sur le thème « Faire taire les armes – Créer des conditions favorables au développement de l’Afrique et intensifier la lutte contre la Covid-19 ».

 « Le virus a révélé les profondes inégalités qui continuent d’exister sur notre continent et dans le monde entier. Il a montré à quel point nous sommes loin d’avoir atteint nos objectifs de développement et d’assumer nos responsabilités envers les citoyens de notre continent », a déclaré M. Ramaphosa.

 Il a toutefois fait remarquer que « cette crise mondiale devrait permettre à une nouvelle Afrique de se mettre en avant ».

 « Nous devons aller de l’avant pour répondre aux aspirations de l’Agenda 2063 », a déclaré le président de l’UA.

 Tout en notant l’impact de la pandémie, il a exhorté les Africains à s’assurer que la pandémie n’annule pas les gains de développement du continent.

 « Nous devons aller de l’avant avec l’étape la plus ambitieuse vers l’intégration panafricaine, la création de la zone continentale africaine de libre-échange, et faire en sorte qu’elle soit opérationnelle rapidement ».

 Et d’ajouter : « nous ne devons pas relâcher nos efforts pour faire avancer l’agenda africain en matière de sécurité, de paix et de stabilité, de démocratie et de droits de l’homme, d’émancipation des femmes et de protection de l’environnement ».  

 Les 54 États africains ont perdu 3.000 personnes à cause du coronavirus qui a infecté plus de 95.000 personnes depuis le début de la pandémie en février en Égypte.

 M. Ramaphosa a appelé la communauté internationale à mettre en place un plan de relance économique pour l’Afrique qui devrait inclure un allègement de la dette et d’autres mesures de soutien pour les besoins humanitaires immédiats du continent et la nécessaire reprise économique.

 L’Occident devrait lever sans condition les sanctions qui ont été imposées au Zimbabwe et au Soudan pendant la pandémie, a déclaré le président de l’UA.

 La Journée de l’Afrique célèbre la formation du prédécesseur de l’UA, l’Organisation de l’unité africaine, le 25 mai 1963 à Addis-Abeba, en Éthiopie.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut