International › APA

JO de Tokyo : 14 athlètes africains suspendus

Ces sportifs n’ont pas respecté les règles en matière de contrôles antidopage selon l’Unité d’intégrité de l’athlétisme.Des rêves qui volent en éclat ! A moins de 24 heures du début des épreuves d’athlétisme de Tokyo 2020, l’Unité d’intégrité (AIU) de World Athletics, vient d’écarter 14 représentants du continent africain des compétitions.

Ces athlètes (10 Nigérians, 2 Kenyans, un Marocain et un Ethiopien) n’ont pas subi les trois contrôles antidopage inopinés effectués hors-compétition et au cours des dix derniers mois requis par World Athletics.

« Le Nigeria est le pays le plus impacté, n’ayant pas répondu aux critères de tests (antidopage) de la règle 15 (de la fédération internationale d’athlétisme) pour 10 athlètes », précise l’AIU.

L’Ethiopie, le Kenya, le Maroc et le Nigeria font partie d’une liste de pays sous surveillance en matière de lutte contre le dopage.

Cette décision a provoqué l’ire des athlètes qui n’ont pas manqué de manifester leur déception mais surtout leur colère contre leurs fédérations respectives. Sur son compte Twitter, la superstar de l’athlétisme nigérian, Blessing Okagbare, pas concernée par cette décision, s’est fendue d’un tweet rageur sur le sujet.

« Je l’ai déjà dit et je le répète. Si vous ne connaissez pas le sport, si vous n’êtes pas passionné par lui/nous (les athlètes), alors vous n’avez rien à faire là en tant qu’administrateur. Le système sportif au Nigeria est tellement défectueux et nous, les athlètes, sommes toujours à la merci des dommages », a-t-elle écrit sur le réseau social.

Sa compatriote, la championne d’Afrique du lancer du disque Chioma Onyekwere, première concernée, a interpellé World Athletics et l’AIU : « Les athlètes ne sont pas fautifs dans cette affaire. S’il vous plaît, nous avons besoin de votre aide pour savoir comment nous pouvons effacer ça afin que nous puissions tous les dix concourir. »


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut