Eco et BusinessEco et Business › L’Eco en +

La 35ème réunion annuelle du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et experts (CIE) aura lieu en Guinée équatoriale

La 35ème session du Comité intergouvernemental de hauts fonctionnaires et experts pour l’Afrique centrale se tiendra à Malabo, en Guinée équatoriale, du 23 au 27 septembre 2019.

Sous le slogan « Transformations numériques et diversification économique en Afrique centrale: problèmes, défis et opportunités », cette session constituera une contribution à la mise en œuvre du Consensus de Douala adopté lors de la 33e session de la CIE (Cameroun, septembre 2017) et la 34ème session de la CIE (septembre 2018, N’Djamena, Tchad) sur le financement de l’industrialisation. en Afrique centrale.

Le principal objectif de la 35e session de la CIE est d’examiner les moyens de mieux intégrer l’économie numérique aux stratégies de diversification économique de la sous-région afin d’accélérer sa transformation structurelle et de combiner les efforts de tous les pays d’Afrique centrale en matière de technologie numérique afin d’ établir un écosystème numérique intégré.

Le Comité intergouvernemental d’experts (CIE) est le premier organe statutaire de la
Bureau sous-régional pour l’Afrique centrale de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (OSR-AC / CEA). Ce bureau a été créé en tant que plate-forme stratégique pour
favoriser le dialogue et forger une collaboration et une coopération plus étroites entre experts de
niveau élevé de la sous-région avec l’objectif commun d’accélérer la croissance économique inclusive
et durable.

La CIE se réunit chaque année pour identifier et discuter des défis socio-économiques
pertinents pour la transformation économique et sociale de la sous-région et proposer des solutions
intégrale pour y répondre. Il sert également de plate-forme pour discuter du statut de l’intégration
régionale en Afrique centrale et adopter des stratégies cohérentes visant à accélérer son rythme,
notamment dans le contexte de la zone de libre échange continentale africaine

 



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut