Eco et Business › Finance

La Banque de France fâchée avec la Guinée Equatoriale

Pour une raison inexpliquée, la Banque de France bloque le paiement des salaires et des frais de fonctionnement de la représentation diplomatique de la Guinée Equatoriale.

Franc CFA oblige, les virements émis par les pays de la zone CEMAC vers l’étranger transitent obligatoirement par la Banque des Etats d’Afrique centrale (BEAC°, puis par la Banque de France avant d’être acheminés à leurs destinataires. Or le Trésor Public équato-guinéen a envoyé des ordres de paiement pour son personnel depuis plus de quinze jours, sans que la Banque de France ne fasse rien.« Dans le cas présent, après enquête, aucun problème n’a été remonté par la BEAC qui fait office de gendarme monétaire pour nous et la Banque de France se mure dans le silence », s’inquiète Miguel Oyono Ndong Mifumu, ambassadeur de Guinée Equatoriale en France.« En veut-on à notre ambassade ? Y a-t-il une volonté au sein de la Banque de France de paralyser le fonctionnement d’une représentation diplomatique, voire d’en provoquer la fermeture ? » s’insurge l’ambassadeur. « Dans tous les cas de figure, bloquer les salaires de diplomates est une violation de la Convention de Vienne qui régit les relations diplomatiques entre les Etats ».

Au quai d’Orsay, on ne répond pas

Le Quai d’Orsay a été averti de ce blocage à ce jour inexpliqué mais n’a pas répondu…Cette situation semble d’autant plus incompréhensible que l’heure est au réchauffement diplomatique entre la France et la Guinée Equatoriale. En effet, en août dernier, le secrétaire d’Etat Jean Baptiste Lemoyne avait effectué une visite à Malabo. Puis, le Président Obiang, de passage à Paris pour les obsèques de Jacques Chirac, a renoué un dialogue de haut niveau avec Emmanuel Macron et son conseiller Afrique, Franck Paris.

Le président Obiang devrait d’ailleurs revenir en France courant novembre à l’occasion du Forum de Paris sur la paix

Source : Mondafrique.com



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut