Eco et Business › L’Eco en +

La BDEAC collecte près de 107 milliards dans le marché financier de la CEMAC

BDEAC

L’opération de collecte de fonds a permis la Banque de développement des États de l’Afrique centrale de mobiliser près de 107 milliards de francs CFA. L’institution financière communautaire assure que l’argent collecté sera utilisé pour financer des projets intégrateurs sous-régionaux.

Le président de la BDEAC, Fortunato Ofa Mbo Nchama, a présenté le bilan de la première opération d’emprunt obligataire organisée par la banque du 21 au 29 décembre 2020, dans les six pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale.

La mobilisation de souscripteurs a été importante, avec plus de 82,4 % participation pour les banques, 7,7 % pour les compagnies d’assurance, 5,6 % pour les particuliers, les fonds de pension un peu plus de 1,9 % de la participation total, 1,4 % pour les entreprises et enfin la participation des institutions micro-financières est estimée moins de 0,9 %.

En termes de niveau de participation par pays, le Cameroun est bien en avance avec 73,4 % du total de souscripteurs, le taux d la Guinée équatoriale est largement inférieure avec 9 %, suivi du (8 %), du Tchad (4,7 %), du Gabon (3,5 %) et de la République centrafricaine (0,12 %).

D’après le président de la BDEAC, cette mobilisation de souscripteurs constate la confiance que la banque a su restaurer avec ses partenaires et la dynamique du marché financier communautaire. L’opération a été une véritable épreuve pour cette institution communautaire, qui a subi de nombreuses réformes les trois dernières années.

« L’emprunt obligataire lancé n’est pas seulement une opération financière, mais aussi une opération de développement socio-économique pour la sous-région de l’Afrique centrale. Nous comptons sur nous-même pour promouvoir le développement de notre sous-région », a commenté Fortunato-Ofa Mbo Nchama. De même, il a indiqué que cette première opération a permis de mobiliser l’épargne des citoyens de la sous-région.

Quant à la crédibilité de l’opération, le titulaire de la banque affirme qu’elle a été réalisée avec la supervision de la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF) et approuvée par les actionnaires de la banque, qui ont d’abord exprimé leur préoccupation compte tenu de la période de souscription choisie et de la somme de 100 000 millions de francs CFA à mobiliser.

Il faut souligner qu’après cette première opération d’emprunt obligataire, la BDEAC s’engage à lancer une deuxième opération cette année et une troisième opération en 2022. Ce recours au marché financier communautaire s’inscrit dans le plan stratégique 2017-2022 de la banque. Pour cela, elle compte sur le soutien de COSUMAF, Afriland Bourse et Investissement, UPLINE valeurs et autres.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut