› Politique

La Guinée Equatoriale réagit aux accusations de violations des droits de l’homme par Amnesty International

La Guinée Equatoriale répond à Amnesty International
Eugenio Nze Obiang, porte parole gouvernement Guinée Equatoriale

Le gouvernement Equato-Guinéen a répliqué par le truchement de son porte-parole, aux accusations de violations des droits humains lancées par Amnesty International.

En effet, à l’occasion du 40ème anniversaire de la prise de pouvoir de Teodoro Obiang Nguema, Amnesty International avait dénoncé la « torture », la « répression d’opposants » et les « violations des droits de l’homme » commises par le régime à la tête de ce pays hispanophone d’Afrique centrale.

L’ONG avait également accusé le pouvoir d’imposer  » la terreur par des exécutions extrajudiciaires, des arrestations arbitraires et des tortures ».

Dans une intervention « en réaction à l’article d’Amnesty », le porte-parole du gouvernement équato-Guinéen, Eugenio Nze Obiang a déclaré à la télévision publique que la présidence avait « changé positivement le cours de l’histoire » du pays.

Il a par ailleurs indiqué la « transformation en profondeur » de la Guinée Equatoriale qui vit depuis 40 ans dans « la paix et la prospérité ».

Source: VOA


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut