International › APA

La Libye a besoin du soutien permanent du Maroc pour poursuivre le processus politique et parvenir à un cessez-le-feu

Le président de la Chambre des représentants libyenne, M. Aguila Saleh a affirmé, lundi à Rabat, que son pays a toujours besoin du soutien du Maroc pour poursuivre le processus politique et parvenir à un cessez-le-feu.Dans un point de presse conjoint avec le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, le responsable libyen a apprécié « hautement » le rôle du Royaume dans son soutien à la Libye pour sortir de sa crise actuelle.

Selon lui, la Chambre des représentants libyenne ne veut pas la guerre dans le pays, a- notant que celle-ci a été imposée en raison des ingérences étrangères.

La solution en Libye doit être politique, entre les mains des Libyens et avec le soutien des pays arabes et à leur tête le Maroc dont « on ne peut jamais abandonner la position », a-t-il relevé.

Toutes les initiatives et annonces ne s’opposent aucunement à l’accord politique de Skhirat, signé en 2015, a-t-il estimé, notant que « si certaines dispositions de cet accord ont besoin d’amendements et de développements, l’accord est en lui-même dépourvu de dysfonctionnement ».

Pou lui, le dysfonctionnement est causé par ceux qui ont été chargés d’appliquer l’accord de Skhirat et qui « n’ont mis en oeuvre aucune de ses dispositions ».

« Le Royaume a fait tout ce qu’il faut pour la réussite de cet accord », a-t-il souligné, ajoutant que « le peuple libyen sortira de la crise à la faveur de son histoire, son unité et son tissu social cohérent.

Plus tôt, le président du Parlement libyen de Tobrouk (Est), Aguila Saleh a eu des entretiens avec le président de la Chambre des représentants marocaine, Habib El Malki, axés sur son initiative visant une sortie de crise en Libye.

Cette initiative préconise la formation d’un Conseil présidentiel ainsi qu’une solution politique à la crise, avec notamment la tenue d’élections législative et présidentielle.

La visite d’Aguila coïncide avec celle effectuée aussi par le président du Haut Conseil d’État libyen, Khaled Al Mechri, qui représente le gouvernement d’union nationale reconnu par la communauté internationale.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut