› Politique

La mission d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe atteste la tenue des élections libres en Guinée équatoriale

Vous retrouverez ci-dessous le rapport intégral,  de la Mission relayé sur le site Ahora Eg.

 

Avant toutes fins, la Mission d’Observation Electorale de la Diaspora Africaine en Europe met en garde les institutions étrangères, les médias d’information internationaux qui n’ont pas participé ou observé ce scrutin, de respecter l’intégralité du processus de ces élections générales qui a débuté avec le recensement électoral et s’achèvera le 20 novembre 2022. Au suffrage universel, puisque cette élection générale en République de Guinée équatoriale s’est déroulée conformément à la Constitution.

Cela dit, la Mission d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe condamne haut et fort les trois ambassades occidentales accréditées en République de Guinée équatoriale qui ont participé aux rassemblements électoraux de l’opposition, notre Mission les appelle également à respecter la loi de non-ingérence dans le affaires électorales internes d’un pays souverain et indépendant dirigé par un président démocrate. Notre Mission vous rappelle que les élections en Occident se tiennent très loin des Africains.

Présent sur le sol équato-guinéen depuis le 15 octobre 2022, dans le cadre des élections présidentielles, législatives et municipales du 20 novembre, il était du devoir de la mission d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe de servir de témoins privilégiés dudit événement historique en la République de Guinée équatoriale.

A cet effet, conformément aux objectifs assignés, la Mission d’Observation Electorale de la Diaspora Africaine en Europe a désigné une délégation d’une (dix) observatrices internationales pour assurer le suivi des différentes étapes de consultation des listes électorales, la sensibilisation à l’absence de violence pendant la campagne et le scrutin sur le territoire national.

Notre mission félicite le président de la République, Obiang Nguema Mbasogo, et le gouvernement de la République pour avoir influencé le processus de recensement électoral qui a commencé en juin et s’est terminé en juillet 2022, dans la paix et la transparence, ce qui a donné confiance à la classe politique équato-guinéenne. et aux électeurs.

La Mission d’observation des élections de la diaspora africaine en Europe a agi conformément à la déclaration des Principes pour l’observation internationale des élections.

Cette observation de longue haleine a couvert toutes les étapes du processus de renforcement électoral et son objectif était de contribuer à la transparence, à la crédibilité des élections et à la confiance des partis politiques, ainsi que des candidats aux élections présidentielles, législatives et municipales, sans oublier les candidats indépendants et les électeurs dans le processus, en même temps qu’il préparait la production de procès préalablement documentés ou de témoignages équitables sur les élections.

A noter que trois phases distinctes se sont succédé :

La première phase a été installée en République de Guinée équatoriale le 15 octobre 2022, dans le but de sensibiliser la population équato-guinéenne à l’absence de violence pendant la période électorale et à une élection acceptée par tous.

La deuxième phase a été élaborée à partir du 30 octobre 2022, dans le but de poursuivre les campagnes électorales.

La Troisième Phase a travaillé dans le cadre des élections générales avec les scrutins civils et militaires du 20 novembre 2022 sur le territoire national.

La Mission d’observation des élections de la diaspora africaine en Europe a déployé les observateurs internationaux sous le commandement d’Amoikon Eba Jean, chef de la Mission de la diaspora africaine en Europe.

La Mission d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe remercie les autorités équato-guinéennes pour leur disponibilité et leur franche collaboration, en tant qu’éléments facilitants pour l’accomplissement de leur travail. Il tient à remercier et à rendre hommage aux autorités et à la population équato-guinéenne pour avoir accueilli avec enthousiasme cette mission d’observateurs indépendants de la société civile africaine et des organisations internationales, les soutenants afin de démontrer la véracité de ces élections générales hors des frontières de la République de Guinée équatoriale. Cela dit, il encourage également tous les acteurs politiques, les institutions et la société civile équato-guinéenne à poursuivre les actions qui favorisent le succès du processus démocratique et l’enracinement du pluralisme et de la tolérance.

Ce rapport préliminaire présente les conclusions de la Mission d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe sur les consultations de campagne et le vote civil du 20 novembre 2022 en République de Guinée équatoriale

Il contient également des recommandations pour améliorer la tenue des prochaines élections. Il signale également que ses conclusions restent de la seule responsabilité de la Mission d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe dans le monde. La Mission électorale de la diaspora africaine en Europe a souligné ce qui suit :

La campagne électorale s’est déroulée dans un climat de paix et dans des conditions acceptables, reflétant la paix, l’amour et la politique de coexistence dans ce pays.

Les candidats en lice aux élections présidentielles, législatives et municipales ont fait preuve de respect mutuel dans l’exercice de séduction des électeurs, chacun avec son programme sans intimidation.

La presse publique nationale a agi de manière équitable et juste dans la manière dont elle traite les différents messages des candidats.

Le respect général des heures d’ouverture et de fermeture des bureaux de vote avec de légers retards à certains endroits.

La civilité du peuple équato-guinéen, avec sa maturité politique et son savoir-faire, s’est éveillée aux premières heures du jour pour accomplir massivement son devoir civique dans la discipline, la sérénité et la paix librement.

Urnes scellées transparentes et isolation conventionnelle de qualité.

L’utilisation efficace d’une encre indélébile de bonne qualité.

La présence non intégrale des forces de l’ordre et des agents de sécurité dans les bureaux de vote et aux abords de la commune.

La qualité du vote des électeurs dans l’ensemble indique un nombre insignifiant de bulletins nuls, reflet d’une prise de conscience de la qualité des autorités électorales.

Le bon déroulement des opérations de dépouillement, de tabulation et de mise à disposition des résultats et ce en présence des membres du bureau de vote, des représentants des candidats présents, des observateurs nationaux et internationaux.

La mise en place de procédés verbaux et leur signature par tous les acteurs présents.

Ces importants points de satisfaction observés font que notre mission se sent satisfaite de saluer et de se perpétuer sur la voie de la consolidation de la démocratie en République de Guinée équatoriale.

Il est à noter qu’outre les bonnes conditions évoquées ci-dessus, notre mission a malheureusement vérifié : l’absence de délégués ou de représentants de certains candidats, la tenue vestimentaire des membres des bureaux de vote pour s’identifier, l’utilisation d’urnes transparentes , le manque d’assimilation de certains électeurs dans le processus de vote, la mission a vérifié dans certains bureaux de vote l’absence d’un seul candidat, l’ambiance a été très excitante et de nombreux rendez-vous ont été pris et moins dans l’après-midi.

Tenant compte de ce qui précède, la Mission d’Observation Electorale de la Diaspora Africaine en Europe salue les efforts du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales pour la bonne organisation de ces élections électorales. Dans le même temps, il félicite tous les candidats au concours pour leur dévouement à mener une campagne sans violence, dans la sérénité et la cohabitation. Il apprécie le travail des Ministères de la Défense Nationale et de la Sécurité, ainsi que toutes les Forces de l’Ordre Public pour leur dévouement à travailler avec la plus grande discrétion et sans intimidation dans l’essentiel du processus électoral.

Il adresse son entière satisfaction au Ministère de la Presse et de l’Information Radio, en particulier au directeur général de la RTVGE pour sa contribution responsable et vérifiable au processus démocratique à travers la qualité de la couverture et des supports médiatiques.

Félicite tous les acteurs politiques, la société civile équato-guinéenne pour les initiatives prises pour fournir des informations à la fois dans les langues officielles et locales du pays afin que toutes les couches de la population soient au courant des dispositions électorales en vigueur.

Compte tenu du fait que nous n’avons pas vérifié d’incidence sensiblement plus grande, nous, de la Mission d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe, certifions et confirmons que le scrutin présidentiel, législatif et municipal du 20 novembre en République de Guinée équatoriale a globalement répondu aux normes internationales pour une élection inclusive, ouverte, sûre, équitable, libre, transparente et démocratique.

Cependant, dans le but d’améliorer le déroulement des prochaines élections, la Mission de la Diaspora Africaine en Europe recommande : de poursuivre la formation des agents des bureaux de vote, de sensibiliser les électeurs afin qu’ils puissent retirer leur carte d’électeur, de proposer au ministère en charge de la délivrance les accréditations, le faire au moins 30 jours avant le scrutin afin de faciliter leur obtention en temps utile, impliquer la société civile africaine dans l’observation des futures élections.

Compte tenu de l’importance et du dévouement que le peuple de Guinée équatoriale apporte au processus démocratique national, compte tenu de la civilité et de la sérénité du peuple équato-guinéen dans l’exercice de son devoir civique de droit de vote, et compte tenu de la bon esprit général qui a prévalu dans le processus électoral, la Mission d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe encourage le peuple équato-guinéen à toujours être calme. Et il invite tous les acteurs de la vie politique à respecter, non seulement le résultat des urnes, mais aussi à se conformer aux dispositions légales en vigueur dans le pays en cas de contestation quelle qu’elle soit.

En effet, il lance un vibrant appel au peuple équato-guinéen pour qu’il maintienne sa cohésion sociale et ne se soumette à aucune déviation et que son objectif soit de construire une Guinée forte, prospère avec la démocratie comme élément de développement durable.

Le rapport final de la Mission d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe sera mis à la disposition de la presse nationale et internationale avant d’être déposé à des fins utiles, comme il est d’usage dans notre organisation, dans les chancelleries et toutes les ambassades accréditées de ce pays, dans le CEMAC, l’Union Africaine, l’Union Européenne, la BAD, l’ONU et la Cour Pénale de Justice

Malabo le 23 novembre 2022

Par la Mission d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe

Le document a été signé par Amoikon Eba Jean

Délégué pour la zone Europe et chef de mission.

 

 


Commentaire

Bon plan
Publié le 04.07.2022

A la découverte du parc national de Monte Alén 

Le parc national de Monte Alén est situé dans la chaîne de montagnes Niefang, dans la région continentale de la Guinée équatoriale. Sa surface est d'environ 1…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut