International › APA

L’actualité économique au menu des quotidiens marocains

La mission de la délégation du FMI au Maroc, le développement local de la région du Souss Massa et le projet de TGV Marrakech-Agadir, sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.Le Maroc est sur la bonne voie, s’exclame +Aujourd’hui le Maroc+, précisant que c’est le Fonds monétaire international (FMI) qui le dit.

Rappelant qu’une délégation du FMI vient d’achever une mission dans le Royaume, le journal estime que l’octroi par le FMI de la ligne de précaution et de liquidité (LPL) est un gage important de sécurité.

L’une des conclusions importantes de la mission de la délégation du FMI a permis de savoir que globalement, la politique économique au Maroc est saine et les fondamentaux économiques solides, explique-t-il.

Abordant le développement local de la région du Souss Massa, +Al Bayane+ écrit que, ces tout derniers temps, les projets générateurs aussi bien de productivité que d’employabilité, sont en passe de se frayer des chemins salutaires.

Ces sursauts de si haut impact sur le cours des choses, ont pu revigorer le tissu économique régional et visiblement remettre la région sous les faisceaux lumineux de l’intérêt du centre de décision, note le quotidien, expliquant que pour canaliser ce regain de cause, il est dernièrement question de mettre sur pieds la Société de développement local, baptisée « Souss Amenagement ».

Cet espèce de « guichet unique » sera officiellement créé lors des sessions extraordinaires du conseil régional et des communes territoriales concernées, précise-t-il.

+Al Ahdath Al Maghribia+ rapporte que l’Office National des Chemins de Fer (ONCF) s’apprête à révéler un nouveau projet qui consiste à relier par TGV Marrakech à Agadir.

L’Office a effectivement lancé l’étude de rentabilité du projet qui desservira à terme les provinces du sud. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre du « Plan Rail Maroc 2040 (PRM) ». Parallèlement, l’ONCF a lancé une étude relative au trajet Kénitra-Marrakech, via Casablanca, qui coûtera plus d’un million de dirhams, fait savoir la publication.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut