International › APA

Le Prix de la meilleure Fintech Francophone 2021 de GTP décerné à Weblogy

Pas d'image

Global technology partners (GTP), un processeur certifié Visa et spécialisée dans la création de solutions innovantes de traitement et de paiement pour l’industrie du prépayé, a décerné jeudi à Abidjan le Prix de la meilleure Fintech Francophone 2021.Cette distinction dénommée « GTP Francophone Fintech of the year 2021 » a été attribuée au groupe ivoirien Weblogy, promoteur de abidjan.net et de produits financiers, pour avoir réalisé un volume important de transactions, dans son portefeuille de Fintechs.  

Le prix, qui se présente sous la forme d’un trophée, a été remis aux co-fondateurs de Weblogy, MM. Jil Alexandre N’Dia et Daniel Ahouassa, à l’occasion de la 5e édition Abidjan Fintech afterwork, initié par le groupe ivoirien.

Évoquant les données statistiques, M. Serge Doh, senior vice-president à GTP, a dit que Weblogy est « de loin la Fintech numéro 1, dans la sous-région », au niveau des pays Francophones en termes de « transactions, revenus, vente de cartes », ajoutant « ils sont imbattables ». 

Weblogy, rapportera-t-il, a été la première expérience de Fintech de GTP en Côte d’Ivoire. La Fintech lance la première carte abidjan.net et avec l’évolution et le travail marketing, il met en place l’application mobile Apaym qui va générer des transactions record.

« Dans nos statistiques, c’est la Fintech (Weblogy) la plus performante », et ce « depuis le départ, mais on a pris la période de cette année » pour effectuer le classement, a fait savoir M. Serge Doh, en marge de cet afterwork. 

Son directeur général, Jil Alexandre N’Dia, a déclaré à la presse après avoir reçu le prix, que « c’est un sentiment de reconnaissance et aussi de fierté et je suis extrêmement heureux parce que ça fait plusieurs années que nous travaillions pour voir ce fruit-là ». 

« On ne travaille pas seul, on travaille avec des équipes jour et nuit pour mettre en place ces nouvelles technologies, pour les mettre à la disposition des Ivoiriens » et l’ensemble des populations, a-t-il ajouté.

« Aujourd’hui, savoir qu’on est la première Fintech à vendre autant de cartes avec un volume chez visa, c’est vraiment une fierté pour nous et on est vraiment très heureux », s’est-il réjoui. Toutefois, voudrait-il dédier ce prix à l’écosystème de la Fintech.

Pour Daniel Ahouassa, co-fondateur de Weblogy, cet afterwork qui a réuni les acteurs du secteur pour projeter comment travailler ensemble et répondre aux opportunités du marché, se veut une retrouvaille informelle autour de thématiques.

Aujourd’hui, c’était la thématique du financement. Et ce, du fait que l’entreprise a besoin dans sa phase de développement de financement. Dans cet élan, des intervenants avisés ont apporté la lumière sur le financement des entreprises.

M. Stanislas Zézé, le patron de Bloomfield Investment corporation, a fait observer que la Fintech qui s’adresse au marché de capitaux, doit pouvoir montrer sa capacité à rentabiliser son business, car les banques et les institutions financières prêtent à ceux qui peuvent rembourser.

Les intervenants dont le financier Mamadou Kouyaté du cabinet Jely Group ont soulevé la problématique de la régulation de l’écosystème, l’érection de lois pour créer un environnement propice aux affaires et une saine concurrence, ainsi qu’un accompagnement de l’Etat pour permettre aux Fintechs de créer davantage de valeurs.

Ils ont également relevé l’intérêt pour le Fintechs de s’imposer des standards en termes de bonne gouvernance avec, entre autre, une comptabilité certifiée (auprès d’un centre de gestion agréé par exemple) pour avoir des marchés dans cet environnement concurrentiel.

M. Jil N’Dia a insisté sur l’écosystème qui a besoin de tout le monde. L’environnement a besoin d’être sécurisé, car une cyberattaque peut gripper tout le système et mettre en mal l’opérationnalité de certaines activités.

« On est parti de zéro » pour atteindre cette stature, aujourd’hui, a-t-il dit, invitant les startups à aller au bout de leur rêve, motivées et galvanisées par le potentiel de leur projet avec une abnégation accrue en dépit des contingences.

 Weblogy est la seule Fintech, aujourd’hui, à « utiliser les dernières technologies de Visa », une « application permettant de faire du paiement et des paiements d’une carte Visa vers une autre carte Visa ».

Son application APaym, permet d’accepter toutes les cartes bancaires Visa sur sa plateforme et de faire tous types de transactions (retrait, rechargement) d’une carte bancaire Visa a une autre (peu importe que les cartes soient rattachées à un compte bancaire ou prépayées).

Elle permet aussi de faire tous les types de transactions (retrait, rechargement) d’un compte mobile money à une carte bancaire et vice-versa, et de régler ses factures d’électricité, d’eau, la scolarité, l’achat d’un journal ou encore de faire des dons à des ONG etc.

Quant à Apaym Pro, application dérivée dédiée aux marchands, elle, permet les transactions par « QR Code », en partenariat avec Ecobank. L’usager scanne le QR code du marchand avec son téléphone et paye sa facture automatiquement.

Sa Carte virtuelle, elle, est téléchargeable sur le téléphone. Alors, désormais fini les cartes physiques. Disponible dans l’application Apaym, la carte virtuelle, faite en partenariat avec UBA, permet de procéder à tous les achats en ligne ou sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, l’application donne la possibilité de faire des transferts en temps réel, de débiter une carte Visa dans n’importe quelle banque, de faire du crédit téléphonique. Le groupe ambitionne de permettre des achats d’actions en bourse.

L’application offre aussi à l’usager des consultations des pharmacies de garde et même la possibilité de payer des services médicaux dans l’application et le médecin vient à domicile traiter le patient. Il existe l’option permettant de payer son assurance et même d’épargner.

S’appuyant sur son expertise, Weblogy, gestionnaire de programmes pour les cartes prépayées Visa dans 18 pays d’Afrique francophone, et pour le développement d’applications de paiements mobiles, offre des solutions adaptées aux particuliers comme aux entreprises.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut