International › APA

Les prochaines élections au menu des hebdomadaires marocains

Les enjeux des prochaines élections, prévues le 8 septembre, sont le sujet principal traité par la presse hebdomadaire marocaine parue ce samedi.+Challenge+ écrit que le Roi Mohammed VI a dans son discours du 20 août, insisté sur la participation aux élections pour que les instances représentatives prennent toute leur part dans cet objectif d’affirmation et de résistance face aux contingences extérieures.

Les élections du 8 septembre sont un moment clé de cette rentrée car on en attend des majorités homogènes, des programmes clairs, mais surtout une participation massive, explique la publication, relevant que le Maroc affrontera les dangers extérieurs non pas dans un esprit guerrier, mais dans un esprit de dialogue respectueux.

« Pour cela, il faut que toutes les composantes soient au niveau de ce défi. L’engagement doit être le maître mot », fait-il observer.

+La Vie éco+ souligne que les partis politiques s’activent comme ils peuvent sur le terrain malgré une conjoncture sanitaire contraignante qui pèse sur la campagne électorale, ajoutant que même avec un dispositif réduit sur le terrain, les moyens digitaux et numériques ont permis de compenser largement cet handicap.

En se rabattant sur les réseaux sociaux, les partis politiques qui ont su comment les activer et les exploiter ont pu mobiliser et toucher des franges de la population plus larges et plus importantes en nombre que ce que leur permettent des meetings sur le terrain, constate le journal, soutenant que le digital et les réseaux sociaux ne constituent pas la solution à eux seuls, parce qu’ils ne sont qu’un canal, un support pour lequel il faut évidemment du bon contenu.

« L’acte de se déplacer le jour du vote est le seul et unique moyen pour le citoyen de faire valoir son droit à demander une reddition des comptes à ceux qui seront demain élus, que ce soit au niveau local, régional ou national », conclut-il.

Au registre sanitaire, +L’Opinion+ croit savoir que la première dose du vaccin chinois Sinopharm, fabriquée au Maroc par la société Sothema, verra le jour en décembre 2021, selon des sources proches du dossier.

«Tout est prêt pour assurer la production du vaccin Sinopharm, qui va non-seulement booster la résilience sanitaire du Maroc, mais va également renforcer les campagnes de vaccination en Afrique, dont plusieurs pays dépendent en majeure partie des envois du programme Covax», indique le quotidien, citant les mêmes sources.

Rappelons que le projet mis en branle vise à démarrer à court terme avec une capacité de production mensuelle de 5 millions de doses de vaccin anti Covid-19, avant de passer à la vitesse supérieure à moyen terme.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut