Politique › Institutionnel

Les secrétaires généraux prêtent serment devant le président de la république

Le chef de l’État, S. E. Obiang Nguema Mbasogo, a présidé le 3 septembre l’acte de prestation de serment des secrétaires généraux de l’administration publique récemment nommés, du fait de la restructuration de l’actuelle équipe gouvernementale de l’administration centrale de l’État.

Le format de l’acte était adapté aux exigences de lutte, de prévention et de freinage du coronavirus, ainsi qu’à d’autres innovations introduites par les services de protocole de l’État.

Nommés par le décret présidentiel nº. 67/2020, du 1er septembre, les secrétaires généraux de différents départements ministériels se sont donné rendez-vous au Palais du Peuple de Malabo pour prêter serment pour leurs responsabilités, devant S. E. Obiang Nguema Mbasogo.

Ángel José Ntutumu, secrétaire général en charge du cabinet civil de la présidence de la République, a juré au nom et en représentation du collectif des secrétaires généraux.

Comme à d’autres occasions, plusieurs personnalités, dirigées par le vice-président de la République, en charge de la Défense et de la Sécurité de l’État, Teodoro Nguema Obiang Mangue, les présidents d’organes constitutionnels, le Premier ministre, coordinateur de l’Administration, Francisco Pascual Obama Asue, ainsi que le secrétaire général du Parti démocratique de Guinée équatoriale, Jerónimo Osa Osa Ecoro, ont assisté à l’acte.

Les secrétaires généraux constituent les éléments-clés pour l’Administration ; la reconduction de certains est une garantie de l’amélioration du fonctionnement des départements ministériels, a dit S. E. Obiang Nguema Mbasogo lors de ses indications.

Le chef de l’État a également souligné le travail que les secrétaires généraux réalisent en tant que coordinateurs de l’Administration. De même, il a communiqué que les nouveaux nommés ont trois mois pour améliorer le fonctionnement des ministères, car des actions irresponsables ne seront pas tolérées. Pour cela, il a invité à contrôler le personnel, selon s’ils sont fonctionnaires actifs, passifs, absents ou retraités. En outre, il a ordonné que les responsables de l’administration publique encouragent le respect des horaires de travail, la dignité, ainsi que le respect de la hiérarchie administrative.

Les secrétaires généraux doivent travailler selon les normes juridiques et les lois de l’Administration, en équilibrant en conséquence l’action des fonctionnaires, en évitant des actes de corruption et en créant une ambiance d’harmonie parmi les membres exécutifs des départements.

25 secrétaires généraux vont à présent coordonner les services administratifs de la présidence de la République et des 24 ministères qui forment l’actuel Gouvernement, qualifié de crise par Son Excellence Obiang Nguema Mbasogo, du fait de la pandémie de coronavirus et de la baisse du prix du pétrole sur le marché international.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut