› Economie

Malabo : le PIB en hausse de 10,1 au premier trimestre 2022

Les chiffres du premier trimestre de l’année 2022,  ont été publiés par l’Institut national de la Statistique de Guinée équatoriale (INEGE).

 

 

Selon un article publié par le site Ahora Eg, l’INEGE a expliqué que cette évolution positive du PIB est le résultat de l’augmentation du PIB pétrolier (10,4%) et du PIB non pétrolier (9,6%) au cours de la période de référence. En effet, l’augmentation du PIB pétrolier est due à une augmentation de 35,1% de la production d’hydrocarbures, où la production de gaz a augmenté de 49,8% et celle de pétrole brut de 18,1%.

Pour sa part, la croissance du PIB non pétrolier au cours de la période de référence se justifie principalement par l’augmentation des dépenses d’investissement de 141,0% et son effet multiplicateur sur l’économie, ainsi que la croissance des autres activités économiques qui se sont vues affectées par la restriction imposée pour contenir la propagation du COVID-19 lors de leur passage à travers le pays.

Dans la comparaison interannuelle, les données indiquent que le PIB a augmenté de 3,2%, ce résultat est dû à la croissance du PIB non pétrolier (6,2%) et du PIB pétrolier (1,0%). En effet, la croissance sur un an du PIB pétrolier s’explique principalement par l’augmentation sur un an de la production de gaz de 25,5%, malgré la baisse de 5,0% de la production de pétrole brut. Pour sa part, la hausse du PIB non pétrolier résulte de deux facteurs :

  1. Une augmentation en glissement annuel des investissements publics de l’ordre de 777,5%.
  2. L’élimination des mesures restrictives qui ont permis le bon développement d’autres activités économiques telles que le transport, le commerce, entre autres.

Évolution des dépenses publiques

Selon les données provisoires du Ministère des Finances, de l’Economie et du Plan, les dépenses publiques au premier trimestre 2022 ont été de 245 733 millions de F.CFA, soit 90,3% par rapport à ce qui était prévu dans la loi de finances générale de l’Etat pour cette période et une augmentation de 37,2% par rapport à l’exécution du même trimestre en 2021.

Par rapport au trimestre précédent, les dépenses publiques ont enregistré une hausse de 11,1% en raison d’une hausse des investissements publics de 141,0%, qui a compensé la baisse des dépenses courantes (11,2%).

Évolution de la production d’hydrocarbures

La production d’hydrocarbures au premier trimestre a été de 27,1 millions de barils d’équivalent pétrole, soit 35,1 % de plus que le niveau de production obtenu au trimestre précédent et 11,0 % par rapport à la même période en 2021.

De son côté, la production de gaz a connu une croissance de 49,8% au premier trimestre 2022, par rapport au trimestre précédent, principalement en raison de la hausse notable de la production de GNL (51,4%) et de méthanol (24,5%) , tandis que la production de pétrole brut a augmenté de 18,1 %, où le brut a augmenté de 17,9 % et le condensat de 18,8 %.

Évolution du niveau général des prix

Le taux d’inflation enregistré au premier trimestre 2022 était de 0,6 %, quatre-vingt-dix points de base supérieur au taux enregistré au trimestre précédent et 3,1 points de pourcentage inférieur au niveau observé au cours du premier trimestre 2021.

Cette hausse du niveau général des prix observée au cours du premier trimestre 2022 a été plus marquée dans la ville de Malabo, qui a enregistré un taux d’inflation de 1,8%, soit 1,2 point de pourcentage supérieur à la moyenne nationale.

Evolution de la masse monétaire

La quantité de monnaie disponible dans l’économie nationale pour acheter des biens et des services, au 31 mars 2022, s’élevait à 1 154,7 milliards de F.CFA, soit 15,5% de plus que la liquidité monétaire au 31 décembre 2022. 2021 et 20,9% de plus que celle-ci de la même période en 2021. Par composantes, la disponibilité de trésorerie a augmenté de 9,5% par rapport au trimestre précédent et la quasi-monnaie de 46,6%.

Evolution du prix des hydrocarbures

Les prix des produits énergétiques ont clôturé le premier trimestre 2022 à des sommets historiques. Plus précisément, l’indice des prix des produits énergétiques a augmenté de 28,4 % par rapport au trimestre précédent et de 80,0 % par rapport au premier trimestre 2021.

Le prix du baril de Brent, l’indice de référence de la Guinée équatoriale, a terminé le premier trimestre 2022 avec une hausse trimestrielle de 24,4 % et une hausse annuelle de 63,4 %.
Pour sa part, l’indice de référence du GNL équato-guinéen a connu une croissance trimestrielle de 8,9 % et une croissance annuelle de 74,7 %.

Source: L’INEGE


Commentaire

Bon plan
Publié le 04.07.2022

A la découverte du parc national de Monte Alén 

Le parc national de Monte Alén est situé dans la chaîne de montagnes Niefang, dans la région continentale de la Guinée équatoriale. Sa surface est d'environ 1…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut