› Politique

Malabo : le vice-président insiste sur la baisse du prix d’internet

Le vice-président Equato-Guinéen
Nguema Obiang Mangue propose aux compagnies de téléphone qui opèrent en Guinée équatoriale de réduire à 50 % le prix actuel de l’Internet et à 1 franc par méga de données mobiles. 

 

C’est lors de la réunion que le vice-président de la république a tenue hier, mercredi, avec Getesa, Gecomsa et Muni au Palais du peuple de Malabo en présence des ministres des télécommunications, Gitge et Ortel.

Le vice-président de la République a convoqué à nouveau ces opérateurs après avoir vérifié que les tarifs Internet et les appels vocaux continuent de coûter cher pour les poches des consommateurs de leurs services.

La Guinée équatoriale a investi des millions dans l’acquisition de la fibre optique, dans le but que ses compatriotes bénéficient de services de qualité. Cependant, Nguema Obiang Mangue ne comprend pas pourquoi les prix de ces services restent élevés dans une population de moins de 2 millions d’habitants.

Lors de la dernière réunion, Nguema Obiang Mangue a proposé de commencer par la première réduction de 50% du prix initial et a promis de s’asseoir à nouveau avec les entreprises pour voir la possibilité de réduire davantage les prix pour retirer la Guinée équatoriale de la liste des pays avec le coût élevé de l’Internet et des appels.

Pour ce faire, il a insisté pour que les compagnies de téléphone respectent l’entente discutée. Une proposition que Getesa, Gecomsa et Muni se sont engagés à mettre en pratique prochainement. Cependant, ils ont demandé 24 heures pour se mettre d’accord sur leurs plans et présenter un rapport décisif et technique au vice-président de la république.

A un autre moment de son discours, Nguema Obiang Mangue, en plus d’insister sur la baisse des tarifs des appels voix et Internet, a exprimé son intérêt, d’une part ; sur le projet de Getesa de réhabiliter ses antennes de couverture sur tout le territoire et celui du Ministère des Transports consistant à créer de nouveaux sites de couverture pour les villes nouvelles du pays.

D’autre part, il a dit qu’il ne comprenait pas que dans un pays de 28 000 kilomètres carrés, il n’y ait pas une seule entreprise qui couvre l’ensemble du territoire national. Certains ont une couverture à certains endroits et pas à d’autres. Pour cela, il a ordonné que les entreprises voient la possibilité de partager des emplacements pour garantir une couverture dans n’importe quel coin de l’ensemble du territoire national.

Pour que la décision prévale, et sur proposition de GETESA, pour des raisons techniques, le vice-président a accordé 24 heures à Transport, Gitge et Ortel pour rencontrer les entreprises et l’informer ce jeudi.

Source: Ahora Eg


Commentaire

Bon plan
Publié le 04.07.2022

A la découverte du parc national de Monte Alén 

Le parc national de Monte Alén est situé dans la chaîne de montagnes Niefang, dans la région continentale de la Guinée équatoriale. Sa surface est d'environ 1…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut