International › APA

Maroc/Covid-19 : Des organisations de la société civile appellent à leur implication dans l’élaboration des plans de riposte

Les représentants des organisations de la société civile marocaines œuvrant dans le domaine de la promotion du droit à la santé ont appelé le ministre de la Santé à leur implication dans l’élaboration des plans de riposte à la Covid-19.« Pour une meilleure mobilisation nationale face à la pandémie de Covid-19, il est nécessaire d’impliquer les acteurs de la société civile dans l’élaboration des plans de riposte, de favoriser les approches communautaires – qui se sont avérées très efficaces – et l’intégration effective de la société civile dans cette lutte, en tant que partie prenante incontournable dans le système de santé marocain », lit-on dans une lettre adressée par ces organisations au ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.

Etonnés et profondément déçus que la société civile soit exclue de la stratégie de prise en charge en ambulatoire des cas suspects et des cas confirmés de Covid-19, les signataires de cette lettre soulignent que les conjonctures sanitaire, sociale et économique actuelles, imputables à la pandémie de la Covid-19, imposent une mobilisation des toutes les ressources disponibles en vue d’une synergie d’action pour réduire les effets de cette crise sanitaire inédite sur nos concitoyens.

Pour eux, le rôle assuré par le secteur de la santé, qu’il soit civil ou militaire, dans le cadre du dépistage et de la prise en charge des cas de Covid-19 est indéniablement essentiel et vital. Mais, comme indiqué dans l’une de vos déclarations, relatives au contexte actuel « caractérisé par l’augmentation des nouvelles infections, par le fait que près de 20% des cas d’infection qui atteignent les services de réanimation et de soins intensifs ne souffrent d’aucune maladie chronique, qu’ils ne sont pas nécessairement âgés et que 20% de tous les patients meurent en quelques heures après leur admission aux urgences », il est nécessaire de mobiliser toutes les forces vives de la nation en mettant à contribution l’expertise des acteurs de la société civile qui ont prouvé leur engagement citoyen et leur efficacité pendant des décennies dans l’effort national pour lutter contre les problèmes majeurs de santé publique.

« Il est plus que jamais nécessaire d’inclure les organisations de la société civile œuvrant dans le domaine de la promotion du droit à la santé dans la stratégie nationale de lutte contre la Covid-19, sur la base de l’expérience qu’elles ont cumulée en matière de dépistage et de prise charge des maladies chroniques, de leurs approches de santé communautaire qui reposent sur la proximité dans la fourniture de services, tout en respectant les exigences des cahiers des charges élaborés par les autorités compétentes », ont soutenu ces organisation.

L’objectif est de protéger les groupes les plus vulnérables, particulièrement exposés à de graves complications sanitaires liées au SARS-Cov-2, et d’augmenter la capacité logistique pour effectuer des tests de dépistage Covid-19 parmi ces derniers.

Et de conclure qu’il est nécessaire d’inclure l’approche santé à base communautaire en impliquant les acteurs de la société civile travaillant dans le domaine de la promotion du droit à la santé et qui sont en mesure d’assurer le dépistage sérologique rapide de la Covid-19, l’orientation et l’accompagnement des cas suspects ou confirmés suivis en ambulatoire en parfaite synergie et en étroite collaboration avec les structures hospitalières, les autorités sanitaires et les autorités administratives.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut