Politique › Judiciaire

Obiang ne permet pas à l’ambassade d’aider les prisonniers espagnols (Ambassade d’Espagne)

Le régime de Teodoro Obiang ne permet pas à l’ambassade d’Espagne à Malabo de fournir une assistance consulaire aux deux Espagnols d’origine guinéenne qui, il y a un mois et demi, ont été capturés au Soudan du Sud et emmenés dans l’excolonie espagnole et ne rend même pas compte de leur situation.

Selon un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, «l’ambassade d’Espagne à Malabo, en plus de l’avoir demandé par la voie officielle, continue de s’efforcer de savoir où se trouve et la situation des Espagnols qui étaient censés être en prison dans ce pays sans que les autorités de la Guinée équatoriale aient confirmé leur détention ou fourni des informations à leur sujet ».

Les deux Espagnols, Feliciano Efa et Julio Obama, ont été capturés le 15 novembre à Yuba (Soudan du Sud) avec deux autres Guinéens équatoriaux résidant en Espagne, Welcome Ndong et Martín Obiang. Les quatre hommes, membres du Mouvement de libération de l’opposition de la République de Guinée équatoriale III, ont pris l’avion de Madrid à Francfort (Allemagne) et à Adis-Abeba (Éthiopie), où ils ont contacté pour la dernière fois leurs familles en Espagne avant de monter dans l’avion pour le Soudan du Sud.

Les proches des opposants en Espagne estiment qu’ils sont tombés dans un piège et ont signalé leur enlèvement devant la police, qui a signalé au procureur de la Cour Nationale, devant le ministère des affaires étrangères, qui canalise le contact par le biais de la Direction Générale des affaires consulaires et médiateur.

Les dernières nouvelles suggèrent que les quatre opposants seraient emprisonnés dans la prison de haute sécurité d’Oveng Ansem, dans le continent du pays, près de la frontière avec le Gabon, mais le fait que le régime n’a même pas reconnu ou nié leur La détention fait courir, au désespoir des familles, toutes sortes de rumeurs sur leur sort: depuis le moment où elles ont été torturées jusqu’à la mort de quelqu’un.

On ne sait pas non plus de quoi ils sont accusés, bien que Bienvenido Ndong et Martín Obiang aient été condamnés par contumace à 96 ans de prison pour leur implication présumée dans un prétendu coup d’État en décembre 2017. Deux des personnes accusées de cette tentative sont mortes en prison .

 

 


À LIRE AUSSI

Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut