International › APA

Plus de 10.000 Mauritaniens participent à un concours de sélection d’enseignants

Quelque 10.072 Mauritaniens participent à un concours national de sélection de prestataires de services dans le domaine de l’enseignement qui a débuté dimanche à Nouakchott, a constaté APA dans la capitale mauritanienne.

Sur ce nombre destiné aux régions intérieures, 5.988 concourants postulent pour la catégorie des instituteurs alors que 4.084 sont candidats aux professeurs de l’enseignement secondaire.

Seuls 3.000 instituteurs et 2.030 professeurs seront choisis au terme de la correction, selon l’avis d’appel à candidature lancé il y a environ un mois.

Ce taux élevé de candidature dénote du grand intérêt que suscite le concours, a souligné le ministre mauritanien de l’Enseignement secondaire et de la Formation technique et professionnelle, Mohamed Melainine Ould Eyih.

Le but de l’opération est de combler le déficit existant au niveau des enseignants aussi bien du primaire que du secondaire et d’une manière transparente permettant au final de choisir le meilleur, a expliqué le ministre pendant une visite aux salles d’examens.

Ould Eyih a ajouté qu’il s’agit également de traiter avec les personnels contractants d’une manière différente qui accorde la priorité à l’amélioration de leurs conditions matérielles, à la formation et l’encadrement continus et de proximité.

Il a envisagé l’examen, en concertation avec les départements concernés, de la possibilité d’intégration des enseignants méritants à la fonction publique.

Le responsable mauritanien a par ailleurs indiqué que son département cherche à revaloriser les écoles de formation des enseignants afin de préparer un staff compétent porteur d’un projet ambitieux capable d’atteindre les objectifs de l’école républicaine.

Selon lui, le gouvernement se penche actuellement sur une étude globale du personnel de l’enseignement dans le but de diagnostiquer la situation de celui-ci et de réparer ses disfonctionnements.

La réforme de l’enseignement est un engagement clé du programme électoral du président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, en fonction depuis le 1er août dernier.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut