International › APA

Politique, contrôle des comptes et aviation au menu des quotidiens marocains

Les enjeux du vote obligatoire, le rapport d’activités de la Cour des comptes au titre de l’année 2018 et le nouveau vol Casablanca-Pékin sont les principaux sujets traités par les quotidiens parus ce vendredi.+L’Opinion+ revient sur les enjeux du vote obligatoire lors des prochaines élections. Cette mesure, sans doute nécessaire, au vu des taux souvent vertigineux d’abstentionnisme enregistrés dans notre pays, appelle plusieurs lectures, estime la publication.

Tout d’abord, notons qu’une telle décision, au cas où elle serait réellement actée, ne déroge pas à l’air de son temps marqué par un interventionnisme étatique de plus en plus accru dans les affaires dites sociales et de citoyenneté. La relance réussie du service militaire obligatoire en est, entre autres exemples, l’une des plus récentes et des plus symptomatiques illustrations.

L’autre lecture est que pareille décision, une fois prise, sonnera définitivement le glas de toutes les tentatives avortées de réconciliation des Marocains, notamment les plus jeunes, avec la chose politique, explique-t-il.

Le benchmark régional et international de telles expériences nous apprend, en effet, que le Maroc n’est ni le premier, ni le dernier pays à adopter une telle démarche contraignante, puisque plus de 22 États répartis aux quatre coins du globe ont choisi ce mode obligatoire, relève-t-il.

+Aujourd’hui Le Maroc+ aborde le rapport annuel au titre de l’année 2018, publié par la Cour des comptes.

Le rapport annuel de la Cour des comptes devient au fil des années un rendez-vous pour débattre de la gouvernance dans le secteur public dans notre pays. Il est vrai que le Maroc a pu réaliser des progrès dans plusieurs domaines durant les vingt dernières années, mais plusieurs défis sont encore à relever, constate le quotidien.

Pour cette année, les magistrats des juridictions financières se sont attardés notamment sur le niveau de la dette. Leurs conclusions montrent que, malgré les mesures prises pour la maîtriser, la dette publique continue de croître, souligne-t-il, estimant que ce rapport permettra de concentrer les efforts encore davantage pour aller de l’avant dans le cadre de cet objectif.

+Akhbar Al Yaoum+ rapporte que la Royal Air Maroc (RAM) reliera, dès le 16 janvier prochain, l’aéroport Mohammed V de Casablanca à l’aéroport international de Pékin-Daxing, a annoncé la compagnie nationale.

Grâce à cette nouvelle route aérienne, la compagnie nationale reliera, pour la première fois, le Maroc à la Chine en moins de 13 heures par des vols directs opérés par des B787-9 Dreamliner d’une capacité de 302 sièges dont 26 en business, précise RAM dans un communiqué, cité par la publication.

Trois fréquences par semaine seront proposées, indique la compagnie, ajoutant que les vols au départ de Casablanca seront programmés tous les lundi, jeudi et samedi à 17H00 (heure locale) pour une arrivée à Pékin à 11H55 heure locale (j+1).


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut