International › APA

Santé, social et sport au menu des quotidiens marocains

La situation épidémiologique au Maroc, le mariage des mineurs et le match entre le Maroc et l’Algérie, disputé samedi dans le cadre de la coupe arabe des nations sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus lundi.+Aujourd’hui Le Maroc+, qui s’intéresse à l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc, souligne que cette « embellie » n’est pourtant pas synonyme d’un retour définitif à la vie normale « malgré l’impatience générale et parfois même l’incompréhension dont font preuve certains vis-à-vis du maintien de mesures de précaution ».

Le quotidien estime que la flambée inquiétante que connaissent de nouveau des pays dans le voisinage immédiat laisse entrevoir une nouvelle vague visiblement plus violente.

« Au tout début de la pandémie, en mars 2020, beaucoup n’avaient pas hésité à qualifier de radicales voire disproportionnées les dispositions prises par le Maroc », rappelle-t-il, affirmant que les événements qui ont suivi lui ont donné totalement raison pour une telle démarche.

« Officiellement, le monde est encore à ce jour en état de pandémie, ce qui veut dire que le risque est encore important et réel et au même niveau que le premier jour », prévient la publication.

Abordant le mariage des mineurs, +l’Économiste+ écrit que cette pratique touche dans l’écrasante majorité les filles, dont la plupart sont contraintes d’abandonner l’école, de subir des violences conjugales, d’enfanter à leur âge avec des risques élevés de mortalité et d’être parfois répudiées avec des bébés et sans ressources financières.

« Il n’y a pas si longtemps, cela faisait ‘très chic’ dans certains milieux de déclarer avoir été mariée jeune », constate-t-il, regrettant le fait que cette culture est encore vivante, notamment dans les régions les plus riches et les plus urbanisées qui détiennent le record.

Évoquant les efforts des ONG qui s’activent et luttent contre ces pratiques, il souligne que ces efforts sont insuffisants face notamment à des réalités où des familles voient le mariage de leur fille comme une bulle de sécurité financière.

Le quotidien précise que ce sujet est un véritable projet de société qui se cale parfaitement au grand chantier de la généralisation de la protection sociale. « Un plaidoyer que le pays doit porter à bout de bras pour sauver une enfance sacrifiée », insiste le quotidien.

S’attardant sur le match joué samedi entre le Maroc et l’Algérie pour le compte des quarts de finale de la coupe arabe des nations de football (Qatar-2021), +l’Opinion+ écrit que c’est le fair-play et le football qui ont gagné, précisant que la sportivité des deux équipes était remarquable et l’engagement des joueurs admirable.

Sur la pelouse, l’ambiance est restée tout au long de la rencontre fraternelle et très sportive. En témoignent les nombreuses accolades entre joueurs, les sourires partagés et l’absence totale d’actions inamicales, violentes ou vicieuses, constate le journal.

Au niveau des tribunes, « aucun incident n’a été rapporté », ajoute-t-il, soulignant que la fête footballistique fut belle sous les yeux de Gianni Infantino et de l’ensemble de la planète foot qui a été littéralement émerveillée par l’ambiance enflammée du derby maghrébin.

+Assabah+ revient sur cette défaite qui a «mis à nu» les limites de l’équipe nationale et de ses principaux joueurs. Ni Hafidi, ni El Karti, ni Azaro, ni Bencharcki n’ont su porter le danger devant les cages de Raïss Mboulhi. Les Marocains ont au contraire subi le jeu des Algériens qui constituaient le premier véritable test pour cette équipe depuis le coup d’envoi de la compétition.

Le groupe de Ammouta subit également les effets de l’âge, puisque la majorité des joueurs a dépassé la trentaine. Ce qui n’est pas le cas des Algériens dont une bonne partie des joueurs est née dans les années 2000.

Pour +Al Ahdath Al Maghribia+, si les pronostics de cette rencontre, qui plaçaient le Maroc favori devant l’Algérie, ont été déjoués, c’est à cause de l’état d’esprit des acteurs de ce derby. L’abnégation et la combativité des Algériens a manifestement pris le meilleur sur la volonté et l’expérience de l’équipe marocaine. Le quotidien rappelle également qu’en concédant deux buts lors de cette rencontre, le Maroc a mis fin à une série de trois matchs où ses cages sont restés inviolées.

+Al Massae+ est quant à lui revenu sur les déclarations d’après-match du sélectionneur national. Une sortie médiatique lors de laquelle le coach Houcine Ammouta a admis que son groupe n’a pas été à la hauteur lors du derby.

«Même si nous n’avons pas été au niveau sur les plans technique et tactique, nous avons réussi à revenir au score pour aller jusqu’aux tirs au but», a lâché Ammouta, avant d’ajouter: «Nos joueurs ont perdu des balles simples. Ils n’ont pas respecté les consignes sur le positionnement. Notre équipe n’a même pas été à 50% de ses capacités en comparaison des trois premières rencontres. Il n’y avait pas de concentration sur la rencontre ».


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut