International › APA

Sénégal : législatives, les coalitions dans la bataille des recours

Pas d'image

Les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA titrent principalement sur les recours introduits par les coalitions pour faire valider toutes leurs listes aux élections législatives du 31 juillet 2022.L’AS titre sur la « guerre des recours » des coalitions qui veulent prendre part aux élections législatives du 31 juillet après l’invalidation de certaines listes par le ministère de l’Intérieur. Benno Bokk Yakaar (BBY, unis pour le même espoir) a déjà saisi le Conseil constitutionnel « pour contester l’annulation de sa liste proportionnelle des suppléants ». De son côté, Yewwi Askan Wi (YAW, libérer le peuple, opposition) « attaque l’invalidation de la liste nationale des titulaires ». En outre, Wallu Sénégal (secourir le Sénégal, opposition) de l’ex-président Abdoulaye Wade « demande l’annulation de la liste nationale de BBY ».

Vox Populi note aussi une « pluie de recours sur les 7 Sages ». Mais selon Sud Quotidien, il s’agit des « recours de la dernière chance » après la saisine du Conseil constitutionnel pour la recevabilité ou non des listes de candidatures pour les prochaines élections. Le journal souligne que YAW, Wallu, BBY et Gueum Sa Bopp de l’homme d’affaires Bougane Guèye sont « en croisade » auprès des « sept Sages » contre le ministre de l’Intérieur Antoine Diome et son arrêté sur la publication des listes de candidatures.

Toutefois, Tribune note que « toutes les listes sont frappées d’irrecevabilité » pour non respect du délai de dépôt des candidatures. Mais pour Walf Quotidien, le rejet de la liste nationale de Yewwi, la principale coalition de l’opposition des Ousmane Sonko, Khalifa Sall et Cie, fait pousser « les germes d’un chaos » dans le pays. YAW a notamment appelé à une manifestation vendredi prochain.

Revenant sur les choix des investitures de BBY, EnQuête note qu’ils sont « énigmatiques » parce que « le président Macky Sall a bien servi ses alliés de BBY et oublié ceux de Macky 2012 ». Le journal note qu’à Dakar, « il mise sur ses alliés socialistes qui ont été les seuls à résister à YAW ».

A ce sujet, Le Quotidien souligne que Macky a fait un « Sall coup » à ses alliés de la mouvance présidentielle. Le Parti socialiste (PS), l’Alliance des forces de progrès (AFP) du président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse et Rewmi d’Idrissa Seck sont « réduits à leur plus simple expression », constate le journal.


Commentaire

Bon plan
Publié le 06.05.2022

A la découverte de L’île de Bioko

Elle a été découverte en 1472 par les Portugais.  A une époque lointaine, cette L'île était un carrefour pour le troc et la vente d'esclaves…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut