International › APA

Social, économie et sport au menu des quotidiens marocains

La campagne nationale de sensibilisation sur les violences faites aux femmes Les Autoroutes du Maroc (ADM), l’article 9 du projet de loi de finances et la rencontre entre le Raja de Casablanca et l’Espérance de Tunis pour le compte de la Ligue des champions d’Afrique, sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.+Libération+ rapporte que le ministère de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille a lancé la 17-ème campagne nationale de sensibilisation sur les violences faites aux femmes, sous le thème « L’implication des jeunes dans la lutte contre les violences à l’égard des femmes et des jeunes filles ».

Selon un communiqué du ministère, cité par le journal, cette campagne, qui se poursuit jusqu’au 20 décembre, vise à faire des jeunes marocains des partisans et des défenseurs de la « non-violence » à l’égard des femmes, en mettant en avant la créativité des jeunes dans divers domaines, les efforts menés pour faire face à ce phénomène et les perspectives de développement dans le cadre de l’application de la loi et du décret y afférent, en plus de l’ouverture d’un débat social sur cette question.

+Aujourd’hui Le Maroc+ écrit que la tenue, pour la troisième fois de suite depuis 2016, de la conférence internationale sur la mobilité durable au Maroc vient comme un signe de reconnaissance de l’expertise du Maroc dans le domaine des autoroutes.

Jusqu’où peut aller cette expertise sans un accompagnement efficace et volontariste des politiques, se demande le quotidienn, expliquant qu’ADM est condamnée à subir les aléas et la lenteur traditionnelle de la politique.

Aujourd’hui quelques projets sur certains tronçons sont urgents et peuvent être déployés dès demain, fait-il savoir, regrettant le manque d’un élément : « le feu vert du politique qui visiblement roule à une vitesse limitée ».

Revenant sur l’article 9 du projet de loi de Finances, +l’Économiste+ souligne que la machine est bloquée par ses propres errements.

« Les arrêts du tribunal sont mal exécutés. Mais ce n’est pas une bagatelle: il y en a pour 11 milliards de DH », précise la publication. « Il y a une chaîne de corruption pour faire condamner l’Etat et se partager l’argent », poursuit-il, expliquant que le montant faramineux des arrêts non exécutés montre que nous ne sommes pas dans un contexte sain et normal.

« Mais au lieu du redressement et du nettoyage nécessaires, on abandonne le terrain aux incompétents, qui naturellement se multiplient”, conclut l’auteur de l’article.

+Al Alam+ Le Procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui, a adressé une note aux procureurs généraux près des cours d’appel et près des tribunaux de première instance pour lutter contre les opérations d’escroquerie commises dans les environs des tribunaux (cafés et restaurants).

Abdennabaoui indique que certaines personnes, qui s’activent dans l’escroquerie au sein des tribunaux ou dans les espaces publics les avoisinant, profitent de la faiblesse de certains justiciables et de leurs conditions pour prétendre qu’ils sont capables de trouver des issues à leurs procès ou intervenir, en leur faveur, auprès de certains responsables en échange de différentes sommes d’argent.

Au registre sportif, + Al Ahdath Al Maghribia+, qui évoque la rencontre choc entre le Raja de Casablanca et l’Espérance de Tunis pour le compte de la phase de poules, écrit que visiblement l’affaire de la finale de la Ligue des champions avortée entre le Wydad de Casablanca et l’Espérance de Tunis a laissé des séquelles.

Selon une source proche du club tunisien, citée par le journal, les dirigeants de ce dernier envisagent de trouver un hôtel en dehors de Casablanca. Le club tunisien cherche ainsi à éviter tout éventuel contact avec les supporters du Wydad de Casablanca.

D’après les responsables tunisiens, la ville de Mohammedia serait la destination idéale pour la délégation de l’Espérance. Pour rappel, le club tunisien avait préféré atterrir à l’aéroport de Marrakech plutôt que Casablanca, lorsqu’il était venu affronter l’Olympique de Safi, pour le compte de la coupe Mohammed VI des clubs arabes. En tout cas le lieu de résidence de l’Espérance de Tunis doit de toute façon être connu et communiqué au plus tard ce mercredi, pour permettre aux autorités marocaines d’organiser les aspects logistiques et surtout sécuritaires.

Sur le plan sportif, le Raja de Casablanca ne pourra malheureusement pas compter sur deux joueurs importants. Il s’agit d’Omar Boutaieb et Omar El Arjoune, tous les deux ne sont pas encore rétablis de blessure. Pour le cas Abdelilah Hafidi, sa présence est incertaine, et le staff médical préfère le ménager pour éviter toute complication. En matière d’arbitrage, la CAF a désigné un trio sud-africain, emmené par Victor Gomez pour officier la rencontre.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut