International › APA

Social, santé et économie au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mercredi s’intéressent à la problématique du chômage, la crainte d’un éventuel retour du confinement et la coopération sino-marocaine.+Aujourd’hui le Maroc+ relève qu’en l’espace de 12 mois, près de 581.000 emplois ont été détruits, soulignant que les chiffres de l’emploi à fin septembre que vient de publier le HCP sont le vrai visage de la crise sociale et économique causée par la pandémie.

Selon le journal, ce chiffre ne renseigne pas sur l’ampleur réelle de la catastrophe car le vrai nombre de personnes qui ont perdu leur emploi au cours des 12 derniers mois est estimé à 800.000 postes.

Rapporté à la taille de la population active du Maroc, à savoir 11 millions de personnes, cela veut dire que presque 7% se sont retrouvés éjectés du circuit, privés de revenus pour eux et pour autant de familles, explique le quotidien, ajoutant que cela veut dire aussi de la consommation en moins et donc moins d’activité pour d’autres secteurs.

« Dès lors, il s’avère nécessaire de mettre en place une vraie et audacieuse politique de relance durable qui permettrait non seulement de préserver les emplois actuels mais surtout d’en créer de manière soutenue et intensive sur les cinq années à venir… », préconise-t-il.

Au registre de la santé, +Al Bayane+ recommande la mise en œuvre des actions concrètes au plan sanitaire, en vue de contenir davantage les effets nocifs de cette crise virale, soulignant que le retour au confinement tient en haleine la population.

L’Etat a donc intérêt à gérer cette nouvelle vague de haute virulence, avec de fermes dispositions préventives, sans pour autant se hasarder à se fouiner dans le campement aux domiciles, poursuit la publication, notant que cette épreuve ardue nécessiterait la mobilisation et la détermination de toutes composantes du pays afin de contourner le baraquement des citoyens, en particulier une large couche de la société qui gagne sa vie au jour le jour.

« On ne pourrait non plus avorter dans le fœtus la reprise de nombreux volets de l’économie nationale, tel le tourisme dont l’afflux étranger se met à se dessiner dans les destinations de Marrakech et Agadir, tout particulièrement », constate-il.

+Le Matin+ écrit que la coopération sino-marocaine a franchi une nouvelle étape avec le démarrage effectif du Projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech, ajoutant qu’une cérémonie virtuelle de signature des accords de partenariat a eu lieu mardi 3 novembre, par visioconférence reliant la compagnie chinoise CCCC/CRBC à Pékin, la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et TMSA à Tanger et BANK OF AFRICA à Casablanca.

« A travers ces Accords, CCCC/CRBC formalise son entrée dans le capital de la Société d’Aménagement de Tanger Tech -SATT-, à hauteur de 35%, aux côtés de BANK OF AFRICA, la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et TMSA, consolidant ainsi le tour de table de la SATT », indique un communiqué, cité par le quotidien.

Lors de cette cérémonie de signature, la société AEOLON, l’un des premiers fabricants mondiaux de pales éoliennes, a d’ores et déjà annoncé son intention de s’installer dans la Cité Mohammed VI Tanger Tech avec un investissement de 140 millions de Dollars et la création de plus de 2000 emplois, annonce la même source.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut