International › APA

Sport et environnement au menu des quotidiens marocains

La participation de l’équipe nationale de football à la Coupe du monde Qatar 2022 et la Conférence sur le climat de Charm el Cheikh (COP 27) sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mardi.+L’Opinion+, qui s’attarde sur la participation de l’équipe marocaine du football au Mondial de Qatar 2022, écrit que c’est pour la première fois, que les avis de tous les Marocains s’accordent sur la liste de joueurs sélectionnée par Walid Regragui qui mérite fort bien cette appellation de « National ».

Car, cette appellation, tous les sélectionneurs qui se sont succédé à la tête du “Club Maroc” l’ont portée par obligation de la fonction qu’ils accomplissaient en étant à la tête d’une équipe nationale, explique le journal.

Selon lui, les joueurs marocains venus de différents horizons, affichent pour le port du maillot du Maroc, leur pays d’origine, une “envie incommensurable”, façonnée grâce à leurs parents et leurs familles qui ont gardé avec le Maroc un lien indéfectible que rien ne peut altérer.

C’est la première fois que l’équipe du Maroc est constituée d’une légion de “gladiateurs” évoluant à l’étranger et de leurs coéquipiers de la Botola du Maroc, un “cocktail de stars” qui forme une” équipe de rêve” qui fera parler d’elle lors de ce Mondial et même dans l’avenir, constate-t-il.

Dans le même ordre d’idées, +Aujourd’hui le Maroc+ estime que le Qatar, en tant que pays, a manifestement réussi l’entame de son Mondial sur le plan de l’organisation.

Et c’est de loin plus important car, au-delà de l’enjeu footballistique éphémère, l’organisation du Mondial présente d’autres enjeux bien plus cruciaux et à portée durable dans le temps, estime l’éditorialiste, soulignant que pour un pays, quel que soit son profil, un événement tel que la Coupe du monde constitue une arme marketing redoutable.

Attendu, suivi par des milliards, et à l’instar des grandes marques les plus connues, le Mondial de football est la meilleure vitrine que puisse avoir un pays pour donner de la visibilité à son expertise, son sérieux, ses réalisations, son niveau de développement, ses atouts, ajoute-t-il.

Sur un autre registre, +L’Économiste+ indique que les conclusions à l’issue de la COP 27, tenue en Égypte, semblent mitigées, étant donné que certains se félicitent d’un accord historique, alors que d’autres ne cachent pas leur déception.

Le secrétaire général de l’ONU au même titre que les responsables de l’Union européenne se sont dit “déçus” par le manque d’engagements sur la question des émissions de gaz à effet de serre, note le quotidien.

Un accord a été validé lors de cette COP prévoyant un mécanisme d’indemnisation des pays victimes des effets du changement climatique, mais là aussi, le flou persiste sur les contributeurs, les bénéficiaires et les critères à adopter, relève-t-il.


Commentaire

Bon plan
Publié le 04.07.2022

A la découverte du parc national de Monte Alén 

Le parc national de Monte Alén est situé dans la chaîne de montagnes Niefang, dans la région continentale de la Guinée équatoriale. Sa surface est d'environ 1…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut