International › APA

Tchad : Déby décrète l’état d’urgence dans les zones de conflits intercommunautaires

Le chef de l’État tchadien, Idriss Déby, a annoncé ce dimanche, l’instauration de l’état d’urgence pour une période de trois mois dans les zones de conflits intercommunautaires, notamment les provinces du Ouaddaï et de Sila.Situées à l’est du Tchad et non loin de la frontière avec le Soudan, ces zones ont été récemment le théâtre d’affrontements sanglants entre des communautés qui se sont soldés par une centaine de morts.

Pour le président Déby, en tournée à l’est du pays, le retour de la paix dans lesdites provinces passe par des mesures drastiques, d’où l’état d’urgence de trois mois qui, selon lui, permettra aux forces de défense et de sécurité d’instaurer la paix.

Ces conflits ont pour origine la difficile cohabitation entre éleveurs et agriculteurs et surtout la pratique de la vendetta. Selon des sources sécuritaires, les communautés s’affrontent souvent avec des armes de guerre.

Le chef de l’État tchadien se trouve dans la ville d’Abéché où la situation reste explosive, suite à la destitution du sultan du Dar Ouaddaï et son remplacement par quelqu’un d’autre dont la famille régnante conteste la légitimité, au motif qu’il n’est pas de sa lignée.

Le palais royal reste encerclé par des forces de l’ordre, après un sit-in des femmes qui ne veulent pas que le nouveau sultan s’y installe.


Commentaire

À LA UNE
Retour en haut