International › APA

Le Cameroun se prépare à une riposte acridienne

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en collaboration avec la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), appuie le Cameroun à maîtriser les invasions de criquets pèlerins.L’Afrique de l’Ouest et la zone Sahélienne sont les régions du monde où la production et les rendements agricoles sont les plus faibles. Cela est notamment dû aux maladies animales et végétales ainsi qu’aux ravageurs qui occupent une place prépondérante, explique la FAO.

Ces menaces entraînent des pertes annuelles considérables qui représentent en moyenne 25 % de la production animale et peuvent atteindre 40 % en termes de production végétale, souligne l’organisme onusien.

S’agissant de la production végétale, la FAO constate que ces sous-régions sont touchées par des ravageurs des plantes tels que la chenille légionnaire d’automne (FAW), les mouches des fruits, les virus du manioc, les sauterelles, les criquets migrateurs, la maladie de Panama du bananier (Tropical Race4, TR4) et les mycotoxines.

L’agence onusienne basée à Rome (Italie) signale par ailleurs que le risque de présence de résidus de pesticides ou de médicaments vétérinaires dans les produits alimentaires et de résistance aux antimicrobiens (RAM) constitue un enjeu majeur de santé publique.

En mars 2020, la FAO faisait état d’un risque d’une probable invasion acridienne en Afrique de l’Ouest à partir de la Corne de l’Afrique entre juin et octobre 2020.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut