International › APA

Côte d’Ivoire: l’eau potable à nouveau disponible à Bouaflé

La mobilisation des agents pour le rétablissement de la situation dans les meilleurs délais a conduit à de multiples travaux sur le réseau de distribution d’eau.L’eau potable est à nouveau disponible dans les robinets à Bouaflé (centre ivoirien), grâce à la promptitude des équipes de la Sodeci qui ont réduit les délais des travaux à la suite du déversement accidentel de carburants dans le fleuve Marahoué par un camion-citerne.

« Depuis ce dimanche 13 février 2022, l’eau potable est à nouveau disponible dans les robinets à Bouaflé », annonce un communiqué du ministère ivoirien de l’Hydraulique.

Pendant 19 jours la fourniture d’eau potable à Bouaflé a été interrompue suite au déversement accidentel du contenu d’un camion citerne transportant de l’hydrocarbure dans le fleuve Marahoué le 26 janvier 2022.

La continuité de service était assurée par 11 camions citernes. Une organisation de rotation de ces camions-citernes, a été mise à disposition permettant de les ravitailler au fur et à mesure.

Après les actions de dépollution menées par le Centre ivoirien antipollution (Ciapol), les tests sur l’eau brute effectués par les laboratoires ont montré qu’il n’existait plus de trace d’hydrocarbure dans le fleuve.

Après des travaux d’éloignement du radeau  en amont, la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (Sodeci) a procédé au lavage des installations de  production et au nettoyage du réseau.

En accord avec tous les acteurs, l’usine de traitement d’eau de Bouaflé a été remise en service durant la nuit du samedi 12 février 2022, souligne le communiqué du ministère de l’Hydraulique.  

Lors d’une visite le 4 février  2022 avec le directeur général de la Sodeci,  M. Ahmadou Bakayoko, le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba, avait annoncé la mise en service de la station d’eau potable dans 15 jours.  

Mais, les choses se sont accélérés en simultané sur l’impulsion du directeur général de la Société, Ahmadou Bakayoko qui a établi un « Comité de crise » sur place pour soulager les populations privées d’eau courante depuis le 27 janvier 2022.  

Selon M. Ahmadou Bakayoko les techniciens en charge des travaux ont procédé au « déplacement de l’équipement de pompage et la construction d’une nouvelle canalisation de l’eau en amont pour éviter à l’avenir de tel incident ».

« C’est la qualité de l’eau qui doit être bue par les populations. Donc autant on comprend le problème, autant on ne prendra aucun risque sur la qualité de l’eau, on fera tous les tests avant de redonner l’eau », a-t-il insisté. Pour la Sodeci, la « priorité » est la qualité de l’eau potable à drainer dans son réseau.

L’incident technique causé par le déversement accidentel d’hydrocarbures à proximité de l’usine d’eau potable de la Sodeci avait entraîné une suspension de la fourniture d’eau depuis lors dans la localité.

Face à cette situation, la société a entrepris des actions aux côtés du ministère de l’Hydraulique et de l’Office national de l’eau potable (ONEP) pour coordonner les opérations de dépollution et la prise en charge des populations à travers la coordination des camions citernes.

La mobilisation des agents pour le rétablissement de la situation dans les meilleurs délais a conduit à de multiples travaux simultanés sur tout le réseau pour garantir la qualité de l’eau à la reprise de la desserte.

Cette prompte mobilisation est le fruit de la cellule de crise qui travaille en liaison avec la direction générale et la direction régionale de Bouaflé avec le support de toutes les directions opérationnelles en interne.

Ce comité a travaillé en étroite collaboration avec les représentants de la préfecture, de pompiers civils, des forces de l’ordre, d’éléments des Eaux et forêts, du Ciapol.

La direction régionale de l’Hydraulique, de l’Environnement et du développement durable ont été associés à cette opération ainsi que le ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle.


Commentaire

Bon plan
Publié le 06.05.2022

A la découverte de L’île de Bioko

Elle a été découverte en 1472 par les Portugais.  A une époque lointaine, cette L'île était un carrefour pour le troc et la vente d'esclaves…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut