International › APA

Economie et santé dominent la Une des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur nombre de sujets notamment, la situation des entreprises marocaines dans le contexte de la pandémie de covid-19 et l’importance de la 3ème dose du vaccin.+Aujourd’hui Le Maroc+ écrit que l’impact a été, certes, « important » pour certains secteurs, mais les mesures prises par l’État ont permis d' »amortir le choc », notant que les perspectives paraissent encore « meilleures » pour l’économie nationale et les entreprises.

Les entreprises marocaines, en particulier les grandes, vont reprendre le recrutement dans les jours à venir, prévoit le journal, qui estime qu’après « des mois de flou » en raison de la pandémie et son caractère imprévisible, un retour à la normale est prévu dans les prochains mois, ce qui traduit la “résilience du Maroc” et de son économie.

Il souligne l’importance majeure de capitaliser les acquis et de « se positionner sur le monde post-Covid », tout en saisissant les opportunités qui se profilent dans plusieurs secteurs économiques.

Même son de cloche chez +L’Économiste+ qui souligne que le secteur du textile est face à une « chance inespérée », à cause de la crise Covid-19, qui a chamboulé les chaînes d’approvisionnement au niveau mondial, précisant que plusieurs facteurs, tels que la hausse des coûts, la complexité de la logistique et l’imprévisibilité des délais ont poussé les principaux donneurs d’ordre européens à opter pour le “sourcing de prochain port”.

Cette reconfiguration se fait au détriment des fournisseurs lointains comme la Chine, ce qui offre aux industriels marocains la possibilité de grignoter de nouvelles parts de marché, estime le quotidien.

Le Maroc dispose d’atouts pour devenir l’un des principaux producteurs de textile propre et durable et cibler des destinations telles que le Royaume Uni ou encore les pays scandinaves, très sensibles à la question environnementale, juge-t-il.

+Libération+ se fait l’écho d’une déclaration du médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi, qui a affirmmé que face au variant Omicron du coronavirus, la troisième dose constitue un vrai rempart contre les formes graves et les décès.

« Des estimations comparent l’effet de la dose booster, vu sa réduction du risque d’infection et de réinfection, sur la transmission du virus à un confinement. La dose booster réduit également le risque du Covid long et réduit considérablement le risque d’infection pour les enfants dont les parents ont été boostés, a-t-il souligné.

Si elle rehausse l’effet protecteur des deux premières doses, elle en garde en revanche le même profil de sécurité », écrit l’expert dans un article intitulé « Bientôt le retour à la vie (presque) normale : où, qui, quand et comment ? ».

Les pays bien vaccinés connaitront dès la fin des vagues Omicron, et au moins jusqu’à l’hiver prochain ou la fin de la pandémie, une baisse de transmissibilité du virus due à la large vaccination et le taux élevé des populations qui seraient déjà touchées, sauf mauvaise surprise d’émergence d’un nouveau variant plus dangereux qu’Omicron, estime l’expert.


Commentaire

Bon plan
Publié le 06.05.2022

A la découverte de L’île de Bioko

Elle a été découverte en 1472 par les Portugais.  A une époque lointaine, cette L'île était un carrefour pour le troc et la vente d'esclaves…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut