International › APA

Le meurtre de Namibiens par des soldats botswanais attise les tensions

La Namibie a fait part des ses inquiétudes au Botswana après la fusillade mortelle de quatre Namibiens au début de ce mois par des membres des Forces de défense du Botswana, a déclaré mercredi la ministre des Relations internationales et de la Coopération, Netumbo Nandi-Ndaitwah.Les quatre victimes, tous issus d’une même famille, ont été abattus le 5 novembre dernier, non loin de la rivière Chobe, par des soldats botswanais, qui les prenaient pour des braconniers.

Dans un communiqué, Nandi-Ndaitwah a déclaré que le président Hage Geingob avait appelé mardi le président du Botswana Mokgweetsi Masisi pour discuter de l’incident.

Elle a expliqué que les deux dirigeants avaient convenu d’une enquête conjointe « pour faire la lumière sur cet incident ». La ministre a déclaré qu’avant l’appel de Geingob à Masisi, elle avait convoqué le Haut-commissaire du Botswana en Namibie, Batlang Serema, « pour exprimer les regrets et la vive préoccupation du gouvernement de la République de Namibie face aux meurtres tragiques ».

« Tout en informant que le gouvernement de la République de Namibie ne tolère pas le braconnage, j’ai vivement déploré les exécutions extrajudiciaires des forces de défense du Botswana dans leur campagne de lutte contre le braconnage », a déclaré Nandi-Ndaitwah.

Les deux pays ont signé un traité de délimitation en 2018 en vertu duquel ils ont convenu de coopérer sur la sécurité des frontières et d’autres questions y afférentes.

« J’ai demandé au Haut-commissaire des éclaircissements pour savoir si le Botswana maintenait toujours le principe de « tirer pour tuer » en tant que politique gouvernementale, car une telle politique risque de provoquer un désaccord entre les deux pays voisins », a ajouté Nandi-Ndaitwah.

Par ailleurs, elle a indiqué qu’à l’issue de leur réunion virtuelle, Geingob et Masisi avaient convenu de lancer une enquête conjointe sur la fusillade mortelle.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut