International › APA

Politique et santé au menu des quotidiens marocains

Les enjeux des prochaines élections, prévues le 8 septembre prochain, la situation épidémiologique et la campagne de vaccination sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce vendredi.+L’Opinion+ écrit qu’au-delà de la réponse posée et réfléchie du Maroc à l’annonce de la rupture unilatérale des relations diplomatiques par les autorités algériennes, la meilleure réplique à opposer à la réaction du régime algérien est la mobilisation générale des Marocains pour une réussite retentissante des élections locales, régionales et législatives.

Dans un contexte délicat où le Maroc doit faire face à toutes sortes de contraintes, en particulier sanitaires, sociales, économiques et géopolitiques, l’adhésion massive des Marocains aux élections avec un taux de participation record serait le meilleur message à adresser aux adversaires et ennemis de notre pays, estime le journal. En plus de favoriser l’émergence d’un Exécutif et d’institutions représentatives fortes en légitimité et en représentativité, cette mobilisation reflétera l’image d’“un Royaume d’union et de cohésion, solide par ses institutions et par l’engagement de sa population”, assure-t-il.

+Aujourd’hui le Maroc+ estime, quant à lui, que les électeurs auront un grand mot à dire pour l’avenir du pays au moins pour les cinq prochaines années. Ce sont surtout les jeunes qui doivent adhérer massivement à cette opération et donner ainsi corps à leurs visions, relève le quotidien, soulignant que ce scrutin est « exceptionnel dans l’histoire du pays », car il arrive à un moment où le Royaume entame une nouvelle dynamique sur les plans social et économique.

Les électeurs auront donc un « pouvoir important », qu’il faudra « utiliser à bon escient », soutient-il.

+Le Matin+ relève que « La situation épidémiologique au Maroc connaît une certaine stabilité au cours des deux dernières semaines avec un nombre de contaminations variant entre 6.000 et 9.000 nouveaux cas par jour. Cela signifie que la courbe de l’épidémie semble avoir atteint un « plateau ». Mais cette stabilité risque d’être trompeuse, car dans la pratique, un plateau ne peut durer très longtemps et ne peut être le prélude qu’à une nouvelle chute ou, malheureusement, à une nouvelle hausse ».

C’est ce qu’a expliqué le professeur Tayeb Hamdi, médecin chercheur en politiques et systèmes de santé et vice-président de la Fédération de santé, dans une déclaration accordée au journal. De ce fait, Tayeb Hamdi souligne l’importance d’infléchir la courbe en urgence afin d’alléger la pression sur les structures hospitalières.

+Al Massae+ croit savoir quele Comité Scientifique décide d’utiliser le vaccin « Sinopharm » pour vacciner les enfants.

S’appuyant sur un ensemble d’expériences menées en Chine et aux Emirats Arabes Unis, le Comité scientifique de vaccination a approuvé l’administration du vaccin Sinopharm, en plus de Pfizer, aux élèves âgés de 12 à 17 ans.

Selon les spécialistes, les deux vaccins sont très efficaces contre le covid-19 et assureront une protection aux catégories cibles, qui risquent de contracter le variant Delta. Ils ont estimé que le vaccin Sinopharm a été fabriqué de manière sûre et que son utilisation par les personnes âgées de plus de 17 ans n’a causé aucun problème, souligne la publication.


Commentaire

Bon plan
Publié le 05.04.2019

HOLGING

Immergée dans une vaste extension de paysages vierges terrestres et marins, d’une structure de base développée et d'un climat attrayant, la Guinée Equatoriale pourrait devenir…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut