International › APA

Soudan : l’occident fustige les violations des droits de l’homme

La junte militaire au Soudan a fait l’objet de vives critiques de la part des capitales occidentales concernant les violations des droits de l’homme.Plusieurs personnalités politiques qui se sont opposés contre les coup d’Etat perpétré par l’armée  dans ce pays en proie des séries de manifestations populaires, ont été victimes de ces violations.

Dans une déclaration publiée vendredi, les pays de la troïka (Norvège, Royaume-Uni et États-Unis), le Canada, la Suisse et l’Union européenne se disent alarmés par les arrestations et les détentions, le 9 février, de plusieurs personnalités politiques de premier plan.

 « Ces actions troublantes font partie d’une série d’arrestations et de détentions de militants de la société civile, de journalistes et de travailleurs humanitaires qui ont eu lieu ces dernières semaines dans tout le Soudan. Nous condamnons ce harcèlement et cette intimidation de la part des autorités militaires soudanaises. Cela est totalement incompatible avec leur engagement déclaré à participer de manière constructive à un processus facilité visant à résoudre la crise politique du Soudan pour revenir à une transition démocratique », indique la déclaration.

 La troïka appelle à une cessation immédiate des abus à l’encontre des prisonniers politiques et des personnes détenues en raison de leur militantisme en faveur du retour du Soudan à l’ordre constitutionnel.

Ils ont appelé les autorités militaires à respecter leurs obligations en matière de sauvegarde des droits de l’homme et de garantie de la sécurité des personnes détenues ou arrêtées, ainsi que la nécessité de veiller à ce que la procédure régulière soit systématiquement suivie dans tous les cas.

La levée de l’état d’urgence en vigueur depuis octobre dernier, date à laquelle les militaires dirigés par Abdelfattah al-Burhan ont pris le pouvoir, serait un signal positif, selon la troïka.


Commentaire

Bon plan
Publié le 06.05.2022

A la découverte de L’île de Bioko

Elle a été découverte en 1472 par les Portugais.  A une époque lointaine, cette L'île était un carrefour pour le troc et la vente d'esclaves…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut